Dernière mise à jour: 10.08.20

 

De tous les instruments de musique que l’on peut jouer, la batterie s’avère être le plus complexe. En effet, c’est celui qui se compose du plus grand nombre d’éléments, et c’est également le seul à être personnalisable à souhait.

 

En raison de cette complexité, l’enregistrement de la batterie relève d’une véritable prouesse. D’abord, il s’agira de trouver l’endroit idéal pour effectuer la prise de son, puis d’effectuer les différents réglages qui s’imposent de manière à enregistrer une qualité optimale du son.

Ainsi, chaque élément qui compose la batterie devra être disposé de sorte que l’ensemble soit bien réparti pour fournir un son équilibré lors de la prise. Zoom sur les détails concernant les étapes de l’enregistrement.

 

Comment choisir son studio d’enregistrement ?

Le choix d’un studio d’enregistrement doit se faire en fonction d’un certain nombre de paramètres importants. Beaucoup de musiciens et d’artistes se laissent freiner par le coût, car ils n’ont pas forcément le budget adéquat pour recourir à un studio de qualité. Cependant, l’endroit de la prise constitue un fondamental de la qualité du son que vous aurez sur votre album.

Pour enregistrer le son de votre batterie, le premier paramètre à prendre en considération, c’est le type de musique que vous jouez. L’intensité du son que vous aurez va essentiellement dépendre de l’espace dont vous disposez durant l’enregistrement. Ce qu’il faut avant tout considérer, c’est le style de musique que vous jouez. S’agit-il d’un style populaire, ou jouez-vous une musique plus intime ?

Pour les musiques dites « populaires », il est recommandé d’effectuer l’enregistrement dans un studio spacieux qui laisse passer les résonances. Cela permet aux micros de capter la profondeur de la salle et d’améliorer le son pour mettre en valeur votre style de musique.

Pour les musiques dites « intimes », le choix d’un studio plus confiné est plus judicieux, car le son n’aura pas tendance à s’éparpiller dans la pièce et l’enregistrement aura une meilleure qualité pour faire ressortir cette sensation de proximité.

 

 

Comment trouver la bonne acoustique ?

L’acoustique tient un rôle primordial dans la qualité du son émis par votre instrument, et donc, sur la qualité de l’enregistrement.  Ainsi, le test de l’acoustique devra se faire en même temps que la recherche du studio. Cependant, même s’il ne vous a pas été possible de le faire, il vous reste toujours d’autres moyens pour parfaire votre son à l’enregistrement.

Pour cela, prenez votre caisse claire ou l’un de vos toms et faites le tour de la pièce pour détecter l’endroit idéal pour installer votre batterie. Baladez-vous en tapant continuellement sur l’instrument pour déterminer à quel emplacement il fournit le meilleur son. Les zones de la pièce que vous devez à tout prix éviter sont celles qui émettent des échos parasites. Il y également les parties du studio qui perturbent les fréquences, ce qui est le cas des coins.

Il faut également prendre en compte l’architecture de la pièce. Si celle-ci possède une forme cubique, l’installation de votre batterie juste au beau milieu de la salle est à proscrire. En effet, votre enregistrement a de fortes chances d’être parasité par les échos qui émanent des quatre coins de la pièce, ce qui risque d’entraver à la qualité du son.

Il est à rappeler que la prise de son est également faisable lors d’un concert. Dans ce cas, il est évident que l’acoustique de la salle ne sera pas d’une très grande aide pour avoir le meilleur son. Aussi, pour effectuer une prise correcte durant le « live », il est impératif de renvoyer les sons parasites dans une autre pièce, car les micros risquent de les capter facilement. Ce qui rendra votre enregistrement inaudible.

 

Les étapes à franchir lors de la prise de son

Une fois que vous aurez choisi votre studio et trouvé l’endroit idéal pour installer votre batterie, vous pouvez désormais commencer l’enregistrement. Mais avant de procéder à la prise de son proprement dite, il vous faut encore passer par quelques étapes essentielles que vous ne pourrez négliger.

 

La préparation

Pour avoir un excellent son lors de l’enregistrement, vous devez bien choisir votre batterie. Cela ne se limite pas à la marque, mais s’apparente essentiellement à la taille de l’instrument et à la matière avec laquelle il a été conçu.

Pour la grosse caisse par exemple, un fût de 20 à 24 pouces de diamètre serait l’idéal. Plus l’élément sera grand, plus le son sera grave. Les cymbales ride seront de préférence entre 18 et 20 pouces pour offrir un son plus précis et plus en accord avec le reste des équipements.

En ce qui concerne la caisse claire, un revêtement en métal ou en bois sera choisi en fonction de votre genre de musique et de la sonorité que vous désirez obtenir. Il en est de même pour les toms qui donneront des sons différents en fonction de la peau utilisée, du nombre de plis qu’ils contiennent et de leur conception en général.

En parlant de peau, il est à noter que la qualité du son qu’elle fournit dépend essentiellement de son épaisseur (fine, médium, épaisse) et de sa finition (transparente, blanche, sablée).

 

 

L’accordage

C’est le moment le plus difficile et auquel vous devez accorder toute votre attention, car le moindre faux pas peut vous coûter la qualité de votre enregistrement. Ainsi, procédez au serrage des tirants de manière à dessiner une étoile.

Si votre fût gondole, cela veut dire que vous n’avez pas encore exercé la bonne tension. N’hésitez donc pas à serrer le tirant jusqu’à ce qu’il soit assez tendu pour émettre le son idéal. Assurez-vous que tout soit bien en ordre en jetant vérifiant le chanfrein qui se trouve à l’extrémité de votre fût.

Lorsque vous procédez à la vérification des peaux, passez en premier par celle de résonance. Celle-ci doit donner la même sonorité lorsque vous tapez au niveau de chaque tirant. Recommencez ces étapes une à une pour toutes vos caisses, de sorte à avoir une certaine cohérence entre les notes de chaque fût. Le choix des cymbales n’est pas non plus à négliger.

 

L’enregistrement

Pour effectuer l’enregistrement proprement dit, il faut passer par la première étape qui consiste à choisir les micros adéquats à chaque élément. Il faut savoir que le micro utilisé pour la grosse caisse ne conviendra pas à la caisse claire, et encore moins aux cymbales. En outre, il faudra également être très précis par rapport à l’emplacement des micros, afin qu’ils puissent valoriser le son de l’instrument lors du repiquage. Ainsi, pour vous aider à mieux vous équiper en matière de batterie électronique, trouvez ici une sélection des meilleurs produits.

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments