Dernière mise à jour: 30.11.20

 

L’amplificateur est un appareil électronique dont la fonction principale est l’amplification des signaux audios de faible puissance. Cet appareil est souvent sollicité dans le monde de la sonorisation. Tous les systèmes sonores se basent sur sa puissance et son travail. Comment fonctionne-t-il ?

 

Fonctionnement d’un amplificateur

L’amplificateur joue un rôle très important dans un système sonore. Prenons comme exemple une petite fête où vous devriez utiliser votre téléphone comme source de musique. Malgré la puissance des baffles, vous n’arrivez pas à obtenir le volume idéal pour faire vibrer toute la salle. L’amplificateur entre en scène à ce moment-là : il sert de relais entre votre téléphone et les baffles. Et comme par magie, ces derniers vibrent comme jamais alors que vous n’avez pas touché à votre téléphone. Il s’agit du pouvoir de l’amplificateur.

Quand on parle de son, on parle surtout de courant électrique. La musique de votre téléphone se traduit en un signal électrique variant dans le temps. Cependant, ce signal est très faible ; dans le cas précédent, il n’est pas capable d’alimenter suffisamment les haut-parleurs. D’où le problème du volume : celui-ci est limité par la puissance électrique de la source. L’amplificateur résout ce problème grâce à son circuit interne capable de décupler la puissance de la source.

Cependant, les amplificateurs étant alimentés par du courant également, l’inverse du premier problème peut se produire. Si vous avez besoin de 10 V pour alimenter vos haut-parleurs, vous deviez insérer une source de 1 V et le multiplier par 10. Cette règle marche selon l’alimentation de l’ampli. S’il est alimenté par du courant de 5 V, jamais il ne pourrait produire 10 V ! Faites attention à ce détail, les non-initiés endommagent souvent leurs matériels à cause de ce détail. Si on force l’ampli à produire une puissance supérieure à son alimentation, non seulement le son sera saturé, mais on risque d’endommager l’amplificateur ou les haut-parleurs de sortie !

Le préamplificateur

Vous connaissez maintenant le rôle d’un amplificateur. Cependant, sachez qu’un seul appareil n’est pas capable de décupler tous les niveaux sonores de la même manière. D’ailleurs, les amplificateurs sur le marché travaillent tous en un système d’étage de plusieurs amplis. Plus précisément, le son passe à travers un préamplificateur avant d’être multiplié par le gain principal. Cela permet entre autres de :

– Équilibrer la balance entre les canaux

– Régler les tonalités entre les aigus, les médiums, et les graves,

– Filtrer le son pour améliorer les aigus et les graves

Selon le type d’ampli, il existe plusieurs autres paramètres réglables. Il existe des modèles de préamplificateur dédié à la tonalité également, destiné à l’utilisation avec les anciennes sources de son comme les tourne-disques.

 

L’amplificateur est-il nécessaire ?

Maintenant que vous comprenez son fonctionnement, vous vous demandez si vous devriez courir pour acheter un ampli tout de suite. Selon la puissance, cet appareil peut prendre une place conséquente. Ainsi, les constructeurs ont veillé à inclure l’amplificateur dans les enceintes directement. De cette manière, l’ensemble devient plus facile à transporter et évite le branchement de plusieurs appareils. La réponse à cette question est donc un oui sans appel : il vous faut un amplificateur dès le moment où vous avez besoin de plus de puissance de sortie.

Comment donc choisir son enceinte avec toutes ces données ? Le terme principal que vous devez retenir est puissance. La puissance d’un système sonore limite le volume maximal durant la diffusion du son. Elle est exprimée en W RMS ; mais ne vous tourmentez pas à savoir la puissance de chaque appareil sonore chez vous.

Elle sert surtout pour les grandes enceintes sonores destinées à l’utilisation événementielle. À titre indicatif, vous avez besoin de 3 à 5 W RMS par personne si votre événement se passe entre 4 murs. Doublez ces chiffres pour les sonorisations extérieures. Ainsi, pour 100 personnes vous aurez besoin d’un amplificateur de 1000 W RMS de puissance.

Enceintes actives et enceintes passives

Comme on l’a mentionné précédemment, les constructeurs intègrent directement un amplificateur à l’intérieur des enceintes sonores aujourd’hui. Il s’agit des enceintes dites actives : elles n’ont pas besoin d’amplificateur externe pour amplifier une source audio. À l’inverse, les enceintes passives ne peuvent fonctionner sans passer par un amplificateur audio.

La première a l’avantage d’être moins encombrante. Une enceinte active est généralement composée d’un subwoofer et de deux haut-parleurs. Selon la configuration, ces trois appareils peuvent figurer sur un seul combo où être reliés par des câbles. Il dispose d’au moins une entrée de source et une entrée pour les micros. Quant aux potentiomètres, on peut y trouver généralement le volume principal, et les 3 différents niveaux du son. Bien que certains modèles soient capables de produire un rendu optimal, les enceintes actives sont généralement limitées en termes de qualité sonore.

L’enceinte passive, à l’inverse de la première, se révèlera bien vite difficile à transporter et à installer si vous êtes un nomade. Cependant, grâce à l’utilisation d’un amplificateur dédié, le rendu sera largement meilleur. De plus, vous pouvez utiliser plusieurs amplificateurs simultanément à condition de connaître les différents branchements nécessaires et les compatibilités entre les appareils. Ce système offre la possibilité de jouer avec le son autant que vous le souhaitez.

Mais que ce soit une enceinte active ou une enceinte passive, l’amplificateur reste la base principale du système. En identifiant sa puissance, vous devriez être à même d’évaluer si l’appareil convient à vos besoins. Vous avez ici notre sélection des meilleures offres d’amplificateurs, enceintes actives et passives confondues. Les produits sont nombreux, vous avez juste à faire le bon choix en suivant nos conseils !

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments