Dernière mise à jour: 21.11.19

 

Fender fait partie des marques de guitares les plus célèbres au monde, si ce n’est la plus connue. Elle a été créée par un certain Clarence Léonidas Fender. Cet homme issu d’une modeste famille, est né le 10 Août 1909 dans la ville de Fullerton dans l’état de la Californie. Découvrez ci-dessous l’histoire de cette marque légendaire.

 

Le fondateur

Dès son plus jeune âge, le fondateur de cette grande marque de guitares vouait déjà un grand intérêt à l’électronique ainsi qu’à l’électricité. Pendant ses heures libres, son passe-temps favori était de monter et de démonter les divers appareils électroniques qu’il trouvait dans l’atelier de son fermier de père. Cette curiosité lui a permis d’acquérir une grande compétence en électricité, mais surtout en électronique. Et c’est tout à fait normal qu’il excelle dans ces domaines puisque c’était un véritable passionné.

C’est ainsi qu’à peine âgé de 16 ans, il fut déjà capable de concevoir sa première guitare. Il l’appelait la Leo’s Baby, en référence à son surnom Leo. Cela peut vous paraître étrange, mais en réalité, ce garçon n’était pas un vrai adepte de la guitare. Son instrument de prédilection, depuis son enfance, était plutôt le saxophone. De plus, rien ne laissait présager qu’il deviendrait le créateur d’une célèbre marque de guitares.

A l’âge adulte, il réalise avec succès une étude de comptabilité. Ce qui lui a permis d’obtenir un poste haut placé dans le California Highway Departement. Ainsi, il jouissait d’un revenu assez important. Parallèlement à son métier, Leo continuait toujours de nourrir sa passion : la construction d’appareils électroniques. Il effectue même de longues études sur l’électronique, pour ainsi aiguiser ses connaissances dans le domaine. Les choses vont basculer lorsque, après de quelques années à son poste, il fut diminué de ses fonctions. Mais entre-temps, l’homme a pu faire des économies. Et grâce à cet argent qu’il a pu épargner, il créa sa propre société de fabrication d’appareils électroniques. L’entreprise était connue sous l’appellation de « Fender Radio Service ». 

La principale activité étant la réparation d’équipements et d’engins électriques. Ce métier l’amenait à réparer différents types d’appareils musicaux. Ce qui lui offrait aussi l’occasion de côtoyer de nombreux artistes, notamment des guitaristes de renom, notamment Doc Kauffmann. A l’époque, celui-ci jouait surtout de la guitare Hawaïenne. Très vite, les deux hommes se lient d’amitié.

 

 

Les premiers pas dans la conception de guitares

C’est ainsi qu’en 1945, ils décident de créer ensemble une entreprise spécialisée dans la fabrication et la vente d’amplificateurs ainsi que de guitares hawaïennes électriques. Les appareils sont vendus sous la marque K&F, en référence à l’initiale des noms des deux hommes « Kauffmann & Fender ». Ils faisaient la paire parfaite : l’un avait une grande connaissance du monde musical et l’autre un spécialiste de l’électronique. Grâce à la qualité des produits qu’elle proposait, l’entreprise s’est très vite faite un nom auprès des guitaristes de la région.

De son côté, Leo Fender cherchait sans cesse les moyens d’améliorer les guitares qu’il produit sur le plan technique. Et bien évidemment, celles-ci devenaient de plus en plus performantes. Mais l’ascension de l’entreprise fut brutalement stoppée lorsqu’en 1946, un peu plus d’un an après sa création, Doc Kauffmann décide de mettre fin à cette collaboration. Les raisons qu’il évoquait étaient la lassitude, mais aussi la peur de faire faillite. Mais il en fallait plus pour décourager Fender. Il est toujours persuadé que sa vocation était la construction d’instruments. Et l’avenir lui donnera raison.

 

 

Les premiers pas en solo

En 1947, il créa sa propre entreprise : la « Fender Instrument Co ». Désireux de se développer rapidement dans le domaine, il s’est alloué les services de luthiers de renom et s’est fait construire une usine à Fullerton.

La première modification qu’il apportait aux guitares qu’il produisait était le changement du système à micro unique en six micros. Cela permettait d’améliorer considérablement l’amplification de la guitare. D’où le développement de sa principale activité qui était la production de micros pour les guitares acoustiques.

C’est ainsi, qu’un bon matin, voulant tester des micros qu’il venait de fabriquer, il construisit une guitare. Celle-ci était assez rudimentaire avec un corps en morceau de bois plein. Son manche était fait avec de l’érable et pouvait être détaché. Il l’équipa de deux micros. Au bout de quelques essais, toute l’équipe était séduite par la sonorité de l’instrument. C’est ainsi qu’est né un modèle de guitare électrique Fender proposé par la marque. Il s’agissait de la Broadcaster.

Cependant, Fender connut un nouveau revers, car une firme nommée Gretsh avait déposé le Terme avant lui. Par conséquent, il voit celui-ci lui être retiré. Ceux qui ont obtenu la détention du Terme baptisent la guitare la « Nocaster ». C’est seulement en 1951 que Fender la renommera la Telecaster. Ensuite, la marque produisit un modèle assez identique à la Telecaster : l’Esquire. La seule différence entre les deux modèles, c’est que ce dernier n’est équipé que d’un seul micro. Voilà pour la petite histoire de la marque Fender.

Inutile de vous dire que par la suite, cette dernière a connu un énorme succès grâce aux nombreuses guitares qu’elle a produites. Très perfectionniste, Leo Fender apporte sans cesse des améliorations à ses guitares. Durant les années qui suivent, la marque produit de nombreux modèles dont certains sont rendus célèbres grâce aux musiciens de renom qui les utilisaient. Les guitares Fender se distinguent par leur qualité ergonomique et leur légèreté. Un peu plus tard d’ailleurs, le concepteur apporta de nouveau une autre modification majeure : l’utilisation de six micros au lieu de deux.

Si vous êtes en quête de la meilleure guitare Fender, voici les modèles les plus célèbres de la marque :

-La Nocaster, parue en 1950

-La Telecaster dont avons déjà parlé un peu plus haut.

-La Stratocaster qui existe sous plusieurs versions : celles de 1965, de 1971, de 1981 et de 1983.

-La Stratocaster blonde produite en 1982

D’autres modèles ont aussi connu de grands succès. C’est notamment le cas de la Jazzmaster, la Jaguar ou encore la Duosonic, un modèle apparu en 1965.