Dernière mise à jour: 15.11.19

 

Accorder son violon est une étape fondamentale pour tout violoniste, qu’il soit un débutant ou un professionnel confirmé. Concrètement, c’est une étape cruciale pour jouer juste et surtout pour éviter les dissonances dès lors qu’on joue avec d’autres musiciens. Pour miser sur la précision, le recours à un accordeur non chromatique s’avère indispensable.

 

Pourquoi faire confiance à un accordeur électronique ?

Il suffit d’une seule corde qui n’est pas ou qui est mal accordée pour rendre une musique horrible. Donc, un violoniste se doit, avant de jouer son instrument, de vérifier si toutes les cordes sont bien accordées afin qu’elles puissent sonner harmonieusement.

Concrètement, pour l’accordage d’un violon, la technique la plus rudimentaire n’est nulle autre que celle à l’oreille, c’est-à-dire que le violoniste se réfère sur la note LA d’un piano ou d’autres instruments bien accordés pour ensuite accorder son violon en conséquence. Cependant, cette méthode est loin d’être aisée pour les débutants qui ne disposent pas encore d’une très bonne écoute musicale. Du coup, lorsque l’accordage n’est pas précis, il se pourrait que toutes les cordes d’un violon soient mal accordées, ce qui risque de provoquer un décalage de fréquence. 

Lorsque vous ne disposez pas encore d’une oreille absolue, il convient de vous munir d’un accordeur. En misant sur cet accessoire, vous gagnez plus de temps pour un résultat bien plus précis et efficace, alors qu’en vous fiant tout simplement à votre oreille, vous risquerez de passer des heures à tenter la fréquence exacte. En même temps que vous utilisez votre accordeur, vous pouvez en profiter pour travailler davantage votre oreille.

 

 

Préférez l’accordeur non chromatique à l’accordeur chromatique

La majorité des modèles modernes marchent grâce avec les vibrations de l’instrument. Une fois que vous commencez à jouer une corde de votre violon, votre accordeur va automatiquement convertir les vibrations à un outil qui va calculer la fréquence de la note que vous jouez. De cette manière, vous pouvez voir si la note est juste ou non.

À l’instar des accordeurs de guitare, on retrouve aujourd’hui deux grandes familles de cet élément qui sont spécialement destinées aux violonistes, dont les modèles non chromatiques ou diatoniques et les versions chromatiques. D’abord, les premiers n’indiquent que les notes de la gamme diatonique à savoir : DO, RE, MI, FA, SOL, LA, SI et DO. Quant à l’accordeur chromatique, celui-ci reconnaît les notes de la gamme chromatique avec les dièses et bémols. Cependant, pour l’accordage d’un violon, il vaut mieux éviter l’accordeur chromatique du fait qu’il risque de compliquer davantage les exercices du travail de la justesse.

Bien sûr, cet accessoire, lorsqu’il est bien choisi, contribue grandement à l’amélioration de la justesse. D’autre part, c’est l’accordeur par excellence pour ceux qui ne sont encore que des violonistes débutants. Un modèle non chromatique, diatonique ou classique ne reconnaît que les 4 cordes ou 5 cordes (selon le type de violon), à vide de votre instrument. Il sera dans ce cas adapté à l’accordage standard : SOL, RE, LA et MI (de la corde plus épaisse à celle qui est la plus fine), ou DO, SOL, RE, LA et MI pour les violons à 5 cordes. Très simple d’utilisation, une version standard vous permet d’accorder avec exactitude votre instrument. En même temps, vous pouvez habituer votre oreille musicale. 

 

 

Conseils pour accorder votre violon avec votre accordeur

Pour procéder à l’accordage de votre violon via votre accordeur standard, vous devez vous asseoir puis poser votre instrument sur vos cuisses de manière à ce que l’accordage puisse se faire dans les meilleures conditions. En adoptant cette posture, vous ne risquerez pas de faire tomber votre violon. Si vous avez un accordeur à pince, vous n’avez qu’à le fixer au bout du manche de votre violon pour capter facilement les vibrations qu’émet votre violon.

L’avantage de ce genre d’accordeur c’est qu’il est en mesure de préciser l’accordage même en présence de bruit ambiant. Pour un accordeur à micro, celui-ci capte très facilement les autres sons environnants, à l’inverse du modèle à pince. Donc, si vous utilisez ce genre d’accordeur, il vaut mieux être seul dans une pièce silencieuse. Quant à la version avec entrée Jack, elle est spécialement destinée aux violons électriques. Pour l’utiliser, il suffit juste de la brancher sur votre instrument. Elle ne captera que les vibrations de votre violon. Si vous voulez, vous pouvez également opter pour une application téléchargeable via les Smartphones et tablettes.

Une fois votre accordeur activé, il ne vous reste plus qu’à procéder à l’accordage. Pour accorder le violon, il existe en général deux possibilités à savoir l’accordage via les chevilles et celui via les ajusteurs fins. Ce dernier est recommandé si la corde que vous souhaitez accorder est déjà légèrement au point. Car vous n’avez pas à tourner les chevilles pour avoir la fréquence voulue. Lorsque votre violon est à plat sur vos cuisses, vous n’avez qu’à tourner les vis circulaires se trouvant près du chevalet dans le sens des aiguilles d’une montre pour régler une note trop basse.

Par contre, pour celle qui est trop aigüe, il faut tourner les vis dans le sens inverse. 

Par ailleurs, si votre violon n’est pas équipé d’un tendeur ou s’il est trop désaccordé, c’est là que vous devez utiliser les chevilles situant sur la tête du violon. Cette fois-ci, ce dernier doit se tenir debout face à vous, toujours sur vos cuisses. Si la corde est trop basse, vous devez tourner la cheville concernée vers l’extérieur, c’est-à-dire loin de vous. Si la corde est trop aigüe, tournez-la vers l’intérieur, c’est-à-dire vers vous.

Que ce soit avec le tendeur, ou la cheville, à chaque fois que vous détendez ou tendez la corde à ajuster, vous devez toujours jeter un œil sur l’écran de votre accordeur pour voir si vous vous approchez déjà de la fréquence désirée ou si vous avez déjà dépassé celle-ci.  En tant que violoniste, vous devez savoir que pour accorder un violon, avec ou sans accordeur, il faut commencer l’accordage avec la corde LA. Puis, vous devez faire très attention avec la corde MI car c’est la plus sensible. Il suffit juste d’un simple faux pas pour la casser.