Dernière mise à jour: 15.11.19

 

Réputé comme étant l’instrument le plus difficile à appréhender, car requiert plus de rigueur, d’entraînement, de précision et d’assiduité, le violon dispose d’un charme quasiment irrésistible. Même les enfants ont du mal à lui résister en voyant les personnes qui savent mettre en valeur sa sonorité somptueuse. Mais est-ce que le violon est-il vraiment accessible aux tout-petits ? N’est-il pas difficile de le maîtriser dès la petite enfance ?

 

Le violon, réputé pour être l’instrument le plus difficile à maîtriser !

C’est un fait, le violon est l’un des plus beaux instruments qui existent ! Il est presque impossible de résister à sa chaleur émotionnelle si profonde, ce qui fait de lui un instrument bouleversant riche en émotions s’accompagnant bien sûr d’une sonorité inégalable. Eh oui, avec un tel instrument, il suffit d’une seule note pour pousser une personne à découvrir davantage le monde du violon, même les enfants. Vous pouvez essayer d’emmener votre bout de chou à un concert de violon et vous verrez, au bout de quelques minutes, il va vous dire : « maman/papa, je veux apprendre le violon ! ».

Néanmoins, c’est un instrument très difficile à maîtriser. Il est donc impossible de l’appréhender en très peu de temps, car il exige une extrême concentration et une oreille exceptionnelle. Ceux qui viennent de commencer à prendre un cours de violon peuvent dans ce cas s’attendre à de nombreuses années de travail. Mais cela dépend également de la fréquence à laquelle l’apprenti violoniste joue et s’entraîne. Bien sûr, l’évolution d’un élève en conservatoire ne sera pas la même que celle d’un autodidacte.

Mais dans tous les cas, il faut patienter un certain temps avant de pouvoir maîtriser toutes les techniques inhérentes au violon : lecture de solfège, tenue de l’archet, les positions, technique de vibrato, et beaucoup d’autres encore. De plus, avec son manche « fretless » ou sans frettes, le violon peut très vite devenir une source d’angoisse lorsqu’on débute. Mais au fur et à mesure, tant que la motivation et la rigueur sont là, il est possible de s’approprier petit à petit du violon pour enfin jouer des notes précises et interpréter quelques choses d’intéressantes.

Compte tenu de la complexité découlant de l’apprentissage du violon, pourquoi ne pas commencer l’apprentissage le plus tôt possible ? Donc, dès son jeune âge, un enfant peut très bien apprendre cet instrument pour ainsi acquérir tous les fondamentaux lui permettant de s’habituer avec son instrument.

 

 

Apprendre le violon en étant enfant : est-ce possible ?

Avant tout, apprendre le violon requiert une grande passion et de patience, et ce en étant rigoureux et discipliné. Au vu de ces prérequis, on peut directement croire que le violon est inaccessible aux enfants. Mais à vrai dire, certains professeurs affirment qu’il est possible de se lancer dans l’aventure dès 5 à 6 ans. A cet âge-là, on estime que la maturité et la motricité de l’enfant sont déjà suffisantes pour appréhender le violon. Oui, cela peut être étonnant, mais il existe des écoles privées qui accueillent des tout-petits de 3 ans.

Concrètement, il existe de nombreux avantages découlant de l’apprentissage juvénile. D’abord, un enfant assimile rapidement qu’un adulte avec ses envies de toujours en savoir plus. Des chercheurs scientifiques ont montré que la plupart des connexions dans le système nerveux se mettent en place avant 7 ans. Par ailleurs, apprendre un instrument difficile comme le violon ne fait que stimuler l’intelligence de l’enfant. Il aura donc plus de chance de réussir à l’école. Cet instrument, qu’il soit haut de gamme ou non, il requiert de la concentration et beaucoup de travail. Il contribue également à l’éveil musical d’un enfant, mais aussi au développement de ses mouvements.

Sachant que la première année d’étude en violon est destinée spécialement à l’apprentissage du solfège, cela peut certainement ennuyer l’enfant. Bien sûr, un bambin de 6 à 7 ans n’aime pas trop la théorie musicale. Du coup, il peut abandonner facilement. C’est pourquoi, il vaut mieux ne pas commencer trop tôt sous peine de lasser facilement votre enfant. Avant de l’inscrire à un cours de violon, il peut être judicieux de lui faire participer à un cours d’essai pour voir comment il va réagir au solfège. Après, c’est à lui de décider s’il voudrait continuer ou pas. Quoi qu’il en soit, vous ne pouvez pas l’obliger à faire quelque chose qu’il n’apprécie pas. Durant son apprentissage, s’il a du mal à s’en sortir, il ne faut pas hésiter à l’encourager.

 

 

Quel violon choisir pour un enfant ?

Un mauvais violon découragera l’enfant jusqu’à même lui donner de mauvaises habitudes. Pour cette raison, il ne faut choisir que le meilleur violon pour votre trésor. Votre choix doit dans ce cas se faire selon la taille de ce dernier. Avant d’acheter un violon, vous devez prendre ses mesures afin d’avoir une idée approximative de la taille qui lui convient. Avec le bras de votre enfant bien tendu (parallèle avec le sol), vous devez mesurer la distance entre son cou et le milieu de la paume de la main.

Si cette distance est comprise entre 35 et 38 cm, vous devez opter pour un violon 1/16 (3 à 4 ans), un 1/10 (4 à 5 ans) pour 39 à 42 cm, un 1/8 (5 à 6 ans) pour 43 à 46 cm, un violon ¼ (6 à 7 ans) pour 47 à 51 cm, un violon ½ (7 à 8 ans) pour 52 à 56 cm, un ¾ (9 à 11 ans) pour 57 à 60 cm. Sachant qu’un enfant ne gardera pas longtemps son mini instrument, il vaut mieux se diriger vers la location de violon au lieu de gaspiller de l’argent à acheter un modèle qui sera très vite inutilisable.  

Pour initier votre chérubin à cet instrument, vous aurez le choix entre les conservatoires qui n’accueillent que les enfants de 8 ans minimum, les écoles privées et des professeurs indépendants. Dans tous les cas, vous ne devez faire confiance qu’à ceux qui ont une pédagogie et une méthodologie destinées aux jeunes apprentis violonistes. Soyez très attentif dans votre choix, car toutes écoles de musique et tous les professeurs ne se valent pas.