Dernière mise à jour: 21.11.19

 

Les microphones couramment appelés « micro » sont tous conçus dans le même but de convertir des variations de pression sonore en signaux électriques. Ils font partie des outils principaux des chanteurs, mais il n’y a pas qu’eux, il y a aussi certains événements qui en requièrent l’utilisation.

 

Sachez qu’il existe un grand nombre de types de micro selon l’esthétique de la musique et le son que vous recherchez. De ce fait, nous vous donnerons dans cet article des conseils qui vous guideront dans votre choix. Suivez et trouvez ici une sélection des meilleurs produits.

 

Les micros dynamiques et l’usage qui leur convient

Il existe plusieurs types de microphones dynamiques. L’un d’eux est le micro électrodynamique, appelé aussi micro à bobine mobile. Il possède un diaphragme plus épais, car il nécessite une fixation de cette dernière directement à son diaphragme. Cette spécificité lui permet de recevoir la plus grande quantité de pression possible avant distorsion, mais aussi de se procurer une très grande résistance aux mauvais traitements qui soient. De plus, pour une bonne prise en main, il est le plus pratique vu qu’il n’a que peu ou même pas de bruit de manipulation.

Cependant, ce micro a tendance à colorer les sons dans la bande de fréquence allant de 5 à 10KHz. Et à une distance qui va au-delà des 30cm par rapport à la source sonore, il commence à donner un son plus fin.

Pour toutes ces raisons, il convient mieux à la sonorisation de scène pour les voix ainsi que pour les instruments. En effet, c’est sur scène que les micros sont les plus susceptibles d’être soumis aux multiples mauvais traitements. Donc, si vous débutez en chant, sachez que l’excellent choix c’est ce micro. En plus, son prix est relativement abordable.   

Un autre type du microphone dynamique est le micro à ruban. Ce modèle a un diaphragme constitué d’un ruban en fine bande métallique. Grâce à cette faible épaisseur du ruban, il est très sensible, particulièrement dans la gamme de fréquence extrêmement basse. Et contrairement au micro dynamique à bobine, ce micro colore tous les sons.

Cependant, ce type est plus fragile et aussi plus coûteux. Et, il a tendance à générer des sorties de niveau très bas, nécessitant ainsi des pré amplifications de haute qualité afin d’éviter les bruits de fond.

Pour toutes ces raisons, il est généralement réservé pour des situations très contrôlées comme la prise de son rapprochée. Par ailleurs, il est aussi fréquemment utilisé pour réchauffer les sons claironnant comme celui du saxophone par exemple.  

 

 

Les microphones statiques et leurs utilisations

Le micro statique ou électrostatique est aussi appelé microphone à condensateur. Son diaphragme est plus mince et est formé d’un fin condensateur flexible. Il vous offre ainsi des résultats plus réalistes par rapport aux micros électrodynamiques. Cette finesse donne à la bande passante de celui-ci une très grande précision et le rend extrêmement sensible aux transitoires comme le premier son de claquement produit par une baguette sur une caisse claire. Ce micro, pour avoir de la puissance requiert l’alimentation fantôme de 48V qui est en général fournie par les préamplis et les entrées des consoles de mixage.

Par contre, ce type de micro est plus fragile par rapport aux modèles dynamiques, car il ne supporte pas les chocs ainsi que le vent lorsqu’on l’utilise à l’extérieur. Et de plus, sa technologie le rend plus coûteux par rapport aux autres types.

Compte tenu de tout cela, il est très souvent utilisé dans l’enregistrement des voix dans les studios. Mais aussi, il vous offre la possibilité de mieux capter l’ambiance d’une pièce. Il est alors très polyvalent et est considéré comme un micro haut de gamme.

 

À propos des microphones à Électret

Le fonctionnement du micro à Électret est similaire à celui du modèle électrostatique. Il possède une forme miniaturisée par rapport aux autres, mais plus de sensibilité, ce qui fait qu’il est le plus souvent utilisé dans le domaine de l’audiovisuel. En plus, il est moins coûteux, ce qui vous est avantageux pour un micro très sensible.

Néanmoins, il a une durée de vie plus limitée à cause des capacités qui gèrent son alimentation interne. Et, ses performances varient beaucoup selon les modèles.

 

Les microphones HF sans fil et leurs applications

Il existe trois types de micros HF sans fil : celui à main qui offre une meilleure qualité sonore, le serre-tête et la cravate qui sont vraiment très confortables et qui vous permettent d’oublier que vous utilisez un micro. Quoi qu’il en soit, ils fonctionnent tous les trois sur le même principe de transmission. Chacun possède un émetteur que vous pouvez fixer à votre ceinture et un récepteur qui est un boîtier se connectant sur le système de sono.

 

 

Entre autres, nous vous conseillons fortement de combiner les marques de l’émetteur et du récepteur. Ils doivent être du même fabricant, mais aussi, généralement de la même génération.  Idéalement, achetez un système 3-en-1 où vous aurez le micro, l’émetteur et le récepteur venant d’une même marque. En plus d’être assuré d’avoir un matériel optimisé pour fonctionner ensemble, vous bénéficierez d’un prix plus avantageux.

À savoir aussi que la communication, émetteur-récepteur se fait par une seule fréquence unique. C’est le système du micro HF sans fil. Nous vous conseillons d’opter pour un micro multifréquence afin de pouvoir disposer à tout moment de la plage de fréquence disponible. En effet, il existe des fréquences réservées à d’autres usages particuliers comme la téléphonie et les activités liées à la Défense, selon la norme nationale dans chaque pays.

Ayant l’avantage d’être sans fil, les systèmes de ce micro peuvent s’adapter à de nombreuses situations. Il offre une totale liberté dans vos mouvements et vous permet d’oublier le dispositif de sonorisation. 

Pour des discours de mariage, un séminaire, une assemblée générale nous vous conseillons de l’utiliser, c’est le plus adapté dans ces genres de situations vu que son système lui permet facilement de passer de main en main.