Dernière mise à jour: 08.03.21

 

Beaucoup de personnes aimeraient jouer du piano, mais le fait de devoir passer à la case du solfège les rend plus réticentes. D’où la question, faut-il vraiment apprendre le solfège pour être capable de jouer à cet instrument ? En voici les réponses.

 

Apprendre le piano avec ou sans solfège

Certains artistes célèbres comme Stevie Wonder ont pu maîtriser le jeu du piano sans avoir à se soucier du solfège piano. Ils ont pu apprendre tout simplement en prenant le temps d’écouter les autres jouer. En revanche, la plupart des pianistes ont l’habitude de jouer avec leurs partitions étant donné qu’il n’est pas facile d’apprendre par cœur tous les morceaux. Sans les partitions, il vous faut observer les mains du pianiste et de reproduire ses gestes. En d’autres termes, il est tout à fait envisageable d’apprendre le piano à travers une oreille attentive seulement.

C’est une méthode qui est efficace, mais qui demande un peu de patience surtout si vous êtes débutant. Pour ce faire, vous n’avez qu’à vous concentrer sur la technique. Utilisez votre capacité de mémorisation pour déchiffrer les notes de piano et les garder en tête. Ensuite, faites des aller-retour entre le clavier et la partition. Toutefois, cette tâche pourrait être un peu plus difficile lorsqu’il s’agit de réaliser des compositions plus complexes. Ce qui nous amène à parler de la nécessité du solfège.

Les avantages du solfège

Nous pouvons ainsi dire qu’il est possible de jouer de la musique piano facile sans connaître le solfège. Pourtant, au fur et à mesure que vous gagnez en expérience, vous sentirez le besoin d’avoir davantage de connaissances techniques. Savoir jouer du piano ne signifie pas forcément que vous êtes un vrai musicien. Cela requiert un minimum de bagage théorique sans lequel vous ne saurez réaliser des improvisations ou des compositions. Le solfège piano est donc un passage obligatoire pour être capable de comprendre tous les aspects de la musique notamment ses structures, ses enchaînements, ses sonorités et bien d’autres.

En effet, plus vous savez comment fonctionne la musique, plus vous serez performant dans le domaine. Une fois que vous maîtrisez le langage de la musique (le solfège), vous aurez beaucoup plus d’opportunités de composer des musiques simples au piano à votre guise. À cela s’ajoute la maîtrise des différentes techniques sur les bases du solfège comme la connaissance des gammes (do, ré, mi, fa, sol, la, si, gamme de do majeur, etc.). En procédant de cette manière, vous serez à même de distinguer les notes et les accords. De plus, vous saurez quelle note ou quel accord utiliser pour avoir telle ou telle sensation. À noter que certains pianistes talentueux n’ont pas besoin de solfège pour créer plusieurs variétés de jeu. Mais d’autres sont obligés de passer par le solfège pour s’améliorer.

L’autre avantage du solfège piano est qu’il contribue à la stimulation de la mémoire. Le cours de solfège nécessite des exercices répétitifs à apprendre par cœur. En effet, il vous faut des semaines de pratique et de révision pour pouvoir déchiffrer naturellement une partition musicale. Pour ce faire, il va falloir faire intervenir les différents types de mémoires à savoir celle à court terme, la mémoire de travail, la mémoire épisodique et sémantique et la mémoire procédurale. Le premier type de mémoire sert à retenir les informations instantanément. La mémoire de travail comme son nom l’indique, sert à travailler une partition.

La mémoire épisodique et sémantique intervient lors de la répartition des notes et des gammes. Enfin, la mémoire procédurale contribue au développement des gestes automatiques, de l’habileté, etc. À cet effet, il est conseillé de commencer le cours piano dès le plus jeune âge étant donné que le cerveau des enfants retient mieux que celui des adultes.

Une fois adulte, la capacité de mémoire est réduite à cause du stress, de l’âge, etc. Toutefois, la pratique devra se faire d’une manière progressive pour que ce soit bien assimilé. Afin d’améliorer la mémoire, il est recommandé d’avoir un bon sommeil surtout la nuit. Pour ce faire, n’hésitez pas à vous investir dans des matelas plus confortables. Optez pour les modèles conçus avec des matières de haute qualité. Libre à vous de choisir entre un matelas simple ou un matelas double selon votre convenance.

Par contre, le solfège peut présenter des risques. Une personne qui a l’habitude de jouer avec les partitions a du mal à créer des nuances ou à faire sortir ses ressentis et ses sentiments. Il est évident qu’un pianiste se doit d’avoir un bon feeling pour capter son audience.

Est-il facile d’apprendre le solfège ?

À la différence des autres instruments, il est très facile d’apprendre le solfège avec le piano. Grâce à sa configuration physique particulière, l’étendue des notes est plus visible. C’est un instrument qui est constitué d’un enchaînement de gammes chromatiques de 12 notes blanches et noires. Ce qui permet de faciliter la compréhension des gammes et la coordination des accords.

Il convient de savoir qu’apprendre le solfège n’est pas si ennuyeux contrairement à ce que certaines personnes pensent. En réalité, il s’agit de gens qui ne veulent que jouer. Mais au moment où vous vous sentez en phase avec votre instrument, vous aurez besoin de le connaître un peu plus. C’est là que vous allez vous rendre compte de la nécessité du solfège.

 

Les bases de solfège à apprendre

Nous pouvons classer l’étude du solfège en trois parties notamment la lecture des notes de solfège tout en sachant qu’il en existe 7 en piano : la ronde, la blanche, la noire, la croche, la double-croche, la triple-croche et la quadruple-croche. À cela s’ajoute l’étude des tonalités et du rythme. Il convient aussi de maîtriser le clavier, ou plus exactement les touches noires et les touches blanches.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments