Dernière mise à jour: 23.09.21

 

Parler des différents styles de musique revient à parler de l’histoire de l’humanité depuis plus d’un millénaire. On peut compter actuellement plus de 650 styles dans les encyclopédies, avec plusieurs variantes, des genres et sous-genres. On ne pourra pas tous les énumérer, mais on vous donne ceux qui sont les plus populaires.

 

La famille des musiques classiques

La musique classique désigne plutôt une famille de musique composée en Europe depuis le 9e jusqu’au 20e siècle, ce qui représente une période très vaste. Elle se divise en 3 grandes périodes :

 – La période baroque, avec les premiers violons Stradivarius et les compositions de Vivaldi et Bach. 

 – L’époque classique représentée par Mozart et Beethoven.

 – Le style romantique, à l’image de Chopin.

 – Le blues

Parler de blues c’est une évocation de l’histoire de la déportation des Afro-américains, ainsi que des journées passées dans les champs de coton dans le sud des USA. La musique de cette époque était le moyen de s’évader du quotidien d’où la sonorité un peu triste et spirituelle. Le piano, la guitare et l’harmonica sont utilisés pour accompagner le chant, les instruments et la voix sont en harmonie avec un modèle propre à lui.

La musique des noirs américains est aussi caractérisée par une progression d’accord spécifique. Même si le blues a été présent dès le début de l’esclavage, il a surtout été connu du grand public à partir du 20e siècle grâce à des artistes comme B.B King.

 

 – Le Jazz

Le jazz est le fruit du mariage entre la musique africaine et celle qui vient d’Europe. Il tire son inspiration de plusieurs styles dont le blues en fait partie. Même s’il a été créé entre le 17e et le 18e siècle, il n’entre sur le devant de la scène qu’à partir du 20e siècle. En effet, pendant les années 30, La Nouvelle-Orléans fut le théâtre de l’apparition d’un nouveau style de musique accompagné d’un nouveau pas de danse. Les États-Unis étaient alors en pleine période de prohibition de vente d’alcool et des night-clubs clandestins.

Encore une fois, on doit l’apparition du style de jazz à la communauté afro-américaine. Il existe à ce jour plusieurs styles de jazz, dont le free qui correspond à une période de contestation sociale des noirs américains. Un désir de liberté qui se traduit par une improvisation artistique accompagnée d’une liberté créative. Les artistes les plus connus sont le trompettiste et chanteur Louis Armstrong, le compositeur et chef d’orchestre Miles Davis ou John Coltrane.

 

 – Le soul

Pendant les années 50 et 60, il y a eu beaucoup de revendications des noirs américains concernant leurs droits. Rosa Parks, une femme de couleur a refusé de se lever devant une personne blanche dans un bus. Alors ce fut le début d’une longue contestation politique. C’est dans cette atmosphère de ségrégation raciale qu’est né le Soul, qui se traduit en français par « âme ». Cette âme est caractérisée par une voix profonde des chanteurs comme Ray Charles et Aretha Franklin. Côté musical, elle s’inspire du jazz, du blues et du gospel pour donner un style unique qui rappelle directement à l’époque des Black Panthers.

 

 – Le rock & roll

Bien que les groupes de rock connus soient pour la plupart britanniques, ce genre est né aux États-Unis dans les années 40. Ce style de musique, inspiré du jazz, du country et du blues, a su séduire la ferveur populaire, tout en inspirant toute une génération. Le rock & roll n’est pas seulement une musique, c’est un état d’esprit qui mélange engagement politique et recherche d’émancipation. Généralement, les musiciens sont composés d’un leader vocal, d’un guitariste, d’un bassiste et d’un joueur de batterie.

 

 – La musique country

Quand on évoque la musique country, on pense tout de suite à l’époque du Far West et des cow-boys. Créé dans les années 1800 dans les Appalaches, c’est à la fois un style musical et un type de danse. Elle est caractérisée par des accords simples, des paroles évoquant la nostalgie accompagnée de plusieurs instruments comme l’harmonica, le banjo ou la guitare. Les artistes les plus connus à l’époque étaient bien sûr des Américains comme Johny Cash et Kenny Rogers. Cela n’empêchera pas une chanteuse anglaise de rafler un Grammy Awards en 72, avec son tube « Country Road ».

 – Le Reggae

Popularisé par le groupe Bob Marley & the Wailers, le Reggae apparaît en Jamaïque dans les années 60. Il s’inspire de plusieurs musiques dont le ska, le calypso, le mento et le rock. L’engagement politique de l’artiste rasta a fait que le reggae a pu dépasser les frontières des Caraïbes. Après plusieurs années, il existe maintenant plusieurs genres de reggae et il a su s’adapter aux nouveaux styles de musique pour attirer un public plus jeune. Ce fut le cas dans les années 80 quand l’artiste jamaïcain Horace Andy l’adapte avec l’électro.

 

 – Le style de musique afrobeat

Si vous entendez le mot afrobeat, vous penserez tout de suite à P-Square et d’autres artistes nigérians. Cependant, l’histoire remonte avant même la naissance de ces derniers. Pendant les années 60 après l’indépendance de la plupart des pays africains apparaît une musique militante au Nigéria et au Ghana.

Le plus connu à l’époque fut Fela Kuti et son batteur anglais Tony Allen qui étaient des artistes engagés en pleines guerres civiles. Les deux artistes ne se sont pas ménagés dans leurs critiques envers les dictateurs africains de l’époque, en plus on était en pleine période de sécession du Biafra. Le genre de musique fut réadapté par la suite chez les Anglais, avant d’être revitalisé par des groupes plus jeunes comme P-Square.

 

 – Le gospel

L’origine du gospel remonte aussi à l’arrivée d’une vague de noirs venant d’Afrique sur le continent américain, au cours du 18e siècle. Afin de rester unis dans un environnement inconnu, ils ont créé des liens sociaux avec le chant et la prière. Ce fut le début des « negro spirituals » suivi des églises noires puis des « gospels hymns ». Ces derniers sont reconnaissables par le claquement des mains et l’utilisation d’une grande variété d’instruments. Le 20e siècle verra la popularisation de la musique spirituelle, grâce à l’enregistrement des groupes comme les Golden Gate Jubilee Singer.

C’est aussi l’apparition des quartets vocaux composés de deux ténors, d’un baryton et une voix basse. Cette dernière composition est le fruit d’une inspiration venant des groupes qui se forment spontanément, pendant la file d’attente chez le coiffeur. Plus tard, ce style de musique fut copié par plusieurs cultures dans le monde et il existe maintenant autant de gospels qu’il existe d’églises.

 

 – Le Folk

Souvent défini comme la musique du voyageur, le folk est apparu dans les années 30. Il a su séduire le grand public avec des paroles touchantes et des accords simples à la guitare. La liberté de pensée des artistes comme Bob Dylan a propulsé ce style sur la scène internationale.

 

 – Le punk

Les années 70 étaient celles de Thatcher au Royaume-Uni, avec une vague de privatisations et de répressions des syndicats des mineurs. C’est dans cette période de tensions qu’est popularisé le punk rock. Un genre de musique anti-anarchiste et antisystème, caractérisé par un instrumental souvent pur et un son tranchant. Les groupes de punks, comme the Sex Pistols, ont fait parler d’eux partout dans le monde. La recette miracle mixait des paroles choquantes, rapides et un point de vue radical. 

 – Le métal

Le métal est un autre genre musical, une variante du rock que l’on reconnaît par de longs solos en guitare électrique, accompagnés d’une percussion à rythme rapide et une voix électrisante. Sur scène, les artistes sont encore plus surprenants, car il y a beaucoup d’énergie sur scène, ce qui fait vivre à leurs fans des concerts inoubliables. Les groupes les plus connus sont Led Zeppelin, Iron Maiden et Deep Purple.

 

 – Le funk

Le funk fait partie des nombreux genres de musiques créés par la communauté afro-américaine. Il s’inspire du jazz, du blues, du soul et du gospel, pour créer un mélange unique. Il donne une place importante au chanteur, mais les instruments en cuivre comme la trompette et les différents claviers sont bien représentés. L’ensemble donne un style unique qui a fait vibrer les années 70 avec des pas de danse originaux.

 

 – Le disco

Le disco est à la base une musique pour danser créée par les DJ européens dans les années 70, pour faire danser les amateurs de discothèques. Ils ont ajouté des mélodies synthétiques aux tubes de funk et de pop célèbres à cette époque. Après avoir été le genre de danse célèbre sur les pistes, il a conquis à son tour le cœur du grand public, et c’est ainsi que débute l’ère du disco.

 

 – Le cha cha cha

Quand on évoque son nom on pense souvent au style de danse latino, pourtant le cha-cha-cha est aussi un autre genre de musique. Il a été créé par le compositeur et violoniste cubain Enrique Jorrin. Le cha-cha-cha est obtenu par la combinaison entre la musique et le pas des danseurs qui appuie trois fois sur la piste.

 

 – Le flamenco

Parler de flamenco c’est évoquer les Espagnols d’origine gitane, avec leur son de guitare rythmé. Il a conquis tout le pays au 19e siècle, avant de se révéler sur la scène internationale pendant la dictature franquiste. C’est aussi un style de danse très connu dans le monde, laissant à l’artiste la possibilité d’improviser, tout en respectant une structure bien définie comme le fox trot.

 

 – La rumba 

Le terme rumba était autrefois synonyme de fête dans le nord de Cuba. Plusieurs pays se sont approprié le terme, dont les Congolais ? Il a aussi été fortement utilisé aux États-Unis pour nommer toutes les musiques d’origine cubaine. La rumba désignait à la fois un style de danse et une musique créée par le mariage entre le flamenco et les sonorités africaines. 

 

 – Le paso doble

Si vous avez déjà assisté à une corrida, vous avez sans doute déjà entendu parler d’un type de musique appelé paso doble. C’est le son que l’on entend au moment de l’entrée des matadors, un signal qui était autrefois utilisé pour introduire les militaires. Le paso doble est aussi une danse simple à exécuter, avec une femme jouant le rôle du taureau et l’homme étant le toréro. 

 

 – La bossa-nova

La bossa-nova est un style de musique latine très connu, apparu pendant les années 50 au Brésil, plus précisément à Rio. C’est un genre qui allie rythme de samba et jazz, caractérisé par l’utilisation d’une guitare classique.

 

 – La pop

La pop est un genre de musique apparu aux States et aux royaumes unis, il est dérivé du mot anglais popular music. Autrefois catégorisé comme un sous-genre de rock, il est maintenant reconnu comme étant un style de musique à part entière. Qui ne connaît pas Michael Jackson ou Madonna, des artistes qui sont parmi ceux qui ont vendu le plus de disques dans le monde ? 

 

 – Le R & B

Le R&B, qui peut aussi s’écrire RnB, fait partie du mouvement hip-hop, apparu pendant le début des années 1980. Cependant, il a connu son envol seulement au cours des années 1990. R. Kelly, Usher, Brandy tous des chanteurs qui ont contribué à moderniser ce genre de musique destiné à animer les pistes de danse dans un premier temps. Pendant les années 2000, les stars les plus connues étaient presque toutes des artistes RnB. 

 – Le rap

Le hip-hop, dont le rap en fait partie, est un mouvement urbain apparu il y a environ une cinquantaine d’années. Il a su séduire le jeune public de l’époque avec des rimes dignes d’un poète et un style de danse très expressif. RUN DMC fut un des premiers groupes connus sur la scène pendant les années 80, grâce à leur tube My Adidas. C’est pendant les années 1990 qu’on a vu pour la première fois des stars du rap devenir des superstars planétaires, à l’image de Notorious Big, 2pac Shakur, Eminem et Snoop Dog. À travers le temps ce style de musique moderne s’est modifié, naviguant entre le beat box et le plateau de mixage du DJ accompagné d’une enceinte USB.

 

Les musiques du monde

On ne peut pas terminer cet article sans parler des musiques du monde. Celui-ci ne désigne pas un genre de musique unique, mais plusieurs genres. Dans chaque pays, il y a des styles originaux qui ont été modernisés, ou joués avec des instruments occidentaux. Au Mali, les griots étaient des musiciens dont le rôle était de raconter les exploits des anciens héros et souverains. La kora était l’instrument à cordes traditionnel, fait avec une peau de chèvre et une calebasse. La chanteuse Capverdienne Cesaria Evoria a obtenu un Grammy Awards en 2004, tout en contribuant à lancer le tourisme dans son pays natal.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES