Dernière mise à jour: 16.10.20

 

La kalimba est un instrument de musique d’origine africaine. Elle est composée de lames ou lamelles montées sur un support. Comme tout instrument, elle doit être accordée de temps en temps. Pour un son clair et harmonieux, il est important de réaliser correctement cet accordage.

 

Ce qu’est une kalimba

La kalimba est un instrument appartenant à la famille des idiophones. Ce sont des instruments qui produisent du son par eux-mêmes. Celui-ci trouve son origine en Afrique subsaharienne. Plusieurs noms lui sont attribués selon la région ou l’ethnie. Ainsi, il est aussi connu sous l’appellation mbira, sansu, sanza, ubo ou encore karimbao. De façon descriptive, la kalimba est également nommée piano à doigts ou piano à pouces. Mais peu importe comment elle est nommée, son fonctionnement est toujours le même.

Il s’agit de lames ou lamelles fixées sur un support. Ces lames étaient taillées dans du bambou au départ. Par la suite, elles ont été remplacées par du métal. Ces modèles sont les plus répandus actuellement. Entrant dans la catégorie des lamellophones de par ses caractéristiques, le nombre des lames varie de 7 à 17. Les modèles de 5 à plus de 20 lames sont plus rares. Les touches sont pour la plupart droites mais certaines adoptent une forme courbe.  

La caisse de résonnance sur laquelle elles sont fixées est constituée de bois. Il existe une très grande variété de formes pour cette caisse. Ainsi, elle peut être carrée, rectangle ou ovale.

Le son de cet instrument est clair et rythmé. Il se joue avec les pouces, comme son nom l’indique. Se tenant entre les mains, il peut être joué en s’appuyant sur les genoux. Les lamelles sont pincées alternativement avec le pouce gauche et celui de droite. L’instrument peut être amplifié ou laissé simplement tel quel. Parfois, des capsules de bouteilles sont ajoutées à la caisse pour accentuer le vibrato à effet métallique.

Les différents accordages possibles

Pour accorder n’importe quel instrument, il faut connaître ses caractéristiques musicales. La kalimba est un instrument pouvant être joué sur différentes tonalités et gammes. Selon l’origine et le fabricant, elle peut être réglée sur une gamme pentatonique. Celle-ci est composée de 5 tons. Par exemple, une kalimba de la tonalité D (Ré) à 7 lames sera composée des notes suivantes, en partant du centre et en alternant de gauche à droite : F#, A, B, D, E, F#, A. Cette suite de notes peut être modifiée selon les besoins. On peut obtenir plus de notes et donc plus de possibilités avec plus de lames. Le réglage de l’exemple précédent devient donc, pour une kalimba à 11 lames : D, E, F#, A, B, D, E, F#, A, B, D. Il est possible de remplacer le premier B (sixte) par C# (septième) puis la seconde quinte (A) par la quarte (G). On obtient ainsi une gamme diatonique composée de 5 tons et 2 demi-tons.

Un réglage plus poussé est faisable en modifiant par exemple la sixte (B) par la septième dominante (C). On obtient ainsi un accordage aux accents de blues. Pour aller encore plus loin, on peut utiliser à la fois la tierce mineure et la tierce majeure. Les notes sont ainsi les suivantes : D, F, F#, A, B, D, F, F#, A, B, D.

La meilleure façon de trouver la gamme qui convient est d’essayer plusieurs possibilités. Cela dépend également du genre musical pour lequel la kalimba est destinée. Étant donné qu’elle est compatible avec la musique traditionnelle, contemporaine et thérapeutique, les variations d’accordage sont, elles aussi, nombreuses. Les différences entre les différentes sonorités et les gammes s’entendent parfaitement à l’oreille, même pour les débutants.

 

L’accordage de la kalimba

Lors de l’acquisition d’une nouvelle kalimba, il faut s’assurer que l’accordage soit déjà effectué. Cela évitera toutes sortes désagréments par la suite. Toutefois, il peut arriver que l’instrument soit déréglé. Dans ce cas, vous pouvez aller voir un spécialiste qui vous réaccordera votre kalimba moyennant finances.

Il est toutefois possible de réaliser ce réglage soi-même. Il faut préalablement s’assurer que l’instrument le permette. Cela concerne évidemment le modèle de kalimba mais aussi les outils à votre disposition. En effet, l’extrémité fixe des lames est montée sur 2 chevalets entre lesquels une barre plaque les touches. Cette tige tient généralement sur la caisse grâce à des vis ou des écrous. Il est parfois nécessaire de les défaire puis de les resserrer pour avoir un accordage idéal.

Pour certains modèles, le réglage des accords passe par le soulèvement des languettes. Cela se fait avec l’index de la main gauche. Cette opération a pour effet de libérer les lames. Ensuite, il faut saisir ces dernières avec l’autre main. Pour ce faire, le mieux est de placer le pouce et l’index de la main droite en pincettes. En combinant l’action des 2 mains, la lame devrait pouvoir se déplacer d’avant en arrière. Plus la partie jouée est longue, plus le son sera grave. Inversement, plus cette partie est courte, plus le son sera aigu. Sachant cela, vous pouvez avancer ou reculer la languette afin d’obtenir un demi-ton en plus ou en moins.

Ce à quoi il faut faire attention

Posséder une kalimba implique quelques responsabilités. Il faut déjà que le son vous convienne. Vous avez le choix entre les multiples formes de caisse et le nombre de lamelles. Le mieux est d’approcher un magasin de musique. Les conseils d’un professionnel ne sont pas superflus. Il est également nécessaire d’entendre directement le timbre de l’instrument pour trouver le son qui soit satisfaisant.

Lors de l’accordage de la kalimba, si on n’a pas l’oreille musicale, le mieux est de disposer d’un diapason ou d’un accordeur électronique. La tonalité de l’instrument compte pour beaucoup dans le choix. Si vous possédez une kalimba en E, vous ne pourrez pas l’accorder en G par exemple. Et même pour faire varier les sons de la gamme, la longueur de la lame est limitée. Bien qu’élastiques, ces pièces de métal peuvent casser si elles sont trop sollicitées. La tension de la barrette qui les maintient doit être bien réglée.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
4 Comments
Le plus ancien
Le plus récent Le plus voté
Inline Feedbacks
View all comments
jo
jo
3 months ago

Excellent ! Très bien expliqué, claire.
Merci

ProjectManager
Admin
ProjectManager
3 months ago
Reply to  jo

Bonjour,

Merci pour votre feedback par rapport à notre article, ça fait toujours plaisir de voir son travail apprécié 🙂

Cordialement
L’équipe laguitareheureuse.fr

Vido
Vido
28 days ago

Si on possède un accordeur électronique à pinxe pour guitars, est il possible d’accorder la kalimba avec cet appareil ou doit on acheter un accordeur spécifique ? J’aimerai acheter cet instrument et je tiens à m’y prendre correctement, merci de votre réponse

ProjectManager
Admin
ProjectManager
26 days ago
Reply to  Vido

Bonjour,

Merci pour votre question. La guitare et la kalimba sont deux instruments différents. Le premier est à cordes, tandis que le second est à lames. Pour accorder la kalimba, il vaut mieux le faire en fonction des caractéristiques de l’instrument. Cela dit, vous pouvez utiliser un accordeur numérique (il existe plusieurs applis pour cela) pour vous repérer par rapport aux sons. Puis, utilisez le petit marteau qui est souvent fourni lorsque vous achetez une kalimba. Vous n’aurez pas besoin d’accordeurs spécifiques. Vous pouvez le faire vous-même en suivant nos conseils dans le texte ci-dessus.

Cordialement,
L’équipe laguitareheureuse.fr