Dernière mise à jour: 21.11.19

 

Lorsque l’on parle de musique, on parle indéniablement de rythme. Les plus beaux morceaux que l’on peut écouter ont été créés sur la base d’un tempo spécifique, leur donneront leur particularité et les distingueront des autres chansons. Voici ce que vous devez savoir avant d’acheter une nouvelle batterie électronique.

 

De tous les instruments de musique qui existent, la batterie est la seule qui soit personnalisable. Évidemment, elle comporte des éléments fondamentaux qui représentent son essence, à savoir la grosse caisse, la caisse claire et le charleston.

Toutefois, le batteur sera en mesure de choisir d’autres composantes à rajouter à cet ensemble pour fournir une sonorité adéquate au genre de musique qu’il veut jouer. À noter que le charleston et la grosse caisse doivent être, tous deux, munis d’une pédale pour fonctionner, et que le reste de l’ensemble se joue avec une paire de baguettes. Quant au batteur, il pourra jouer sur ses pieds ou décider de s’installer confortablement sur un tabouret, selon sa convenance.

 

Les fûts, éléments de base de la batterie

Les fûts constituent la base même de la batterie. Également appelés « caisses de résonance » ou « tambour », ils sont composés d’un corps de forme cylindrique, ainsi que d’une peau, à l’origine animale, qui sera maintenue par de grands anneaux métalliques. En ce qui les concerne, les cylindres présentent des ouvertures sur leurs deux côtés. Les fûts composent trois éléments essentiels de la batterie : la caisse claire, la grosse caisse et les toms. Zoom sur ces composants.

 

 

La caisse claire 

Le cylindre de la caisse claire (snare drum en anglais) se distingue par sa petite profondeur. Se présentant sous une forme horizontale, il peut être conçu aussi bien en métal qu’en bois. La caisse claire existe sous plusieurs tailles. Les plus petites dimensions appartiennent à la caisse dite « picolo ». Ce type possède un diamètre de 14 pouces pour une profondeur de 3 à 4 pouces. Ensuite, il y a ce que l’on appelle les caisses « soprano ». Celles-ci mesurent 10 à 12 pouces de diamètre contre 5 à 7 pouces de profondeur. Une caisse standard dispose d’un diamètre de 14 pouces avec une profondeur qui se situera entre 4.5 et 8 pouces.

Le dessus est recouvert par deux sortes de peaux qui ont chacune un rôle bien distinct. La première est destinée à la frappe, tandis que la seconde se rapporte à la résonance.  Un assemblage de fils métallique a été inséré par-dessous cette peau de résonance. Ce sont eux qui fournissent le son aigu qui fait la particularité de la caisse claire.

Quant à son emplacement par rapport au reste de l’ensemble, la caisse claire doit être installée entre les jambes du batteur. Pour les droitiers, elle sera posée un peu plus à gauche, et inversement pour les gauchers. Cette installation est conseillée afin de permettre au batteur de l’atteindre facilement et de donner la sonorité requise pour la qualité du son et du morceau lui-même.

 

La grosse caisse

Parmi tous les composants de la batterie, c’est la grosse caisse (bass drum en anglais) qui donne le son le plus grave. Elle a pour rôle de mettre en évidence les temps forts du rythme.

Avec son diamètre standard de 22 pouces, c’est également l’élément le plus imposant, bien qu’il soit possible d’en utiliser une qui possède des dimensions plus petites (et plus grandes).

Contrairement aux corps, la grosse caisse se joue avec le pied et dispose d’une pédale spécifique qui lui permet de propager sa sonorité. C’est la raison pour laquelle la grosse caisse est installée au milieu de tous les autres composants de la batterie.

Généralement, une batterie comporte une seule grosse caisse qui se joue avec une seule pédale. Cependant, certains genres de musique, telle que le métal, peuvent nécessiter que l’on rajoute une autre caisse ou une pédale supplémentaire à l’équipement. Mais cela dépend essentiellement du drummer et de ses aptitudes à les manipuler à bon escient.

 

Les toms

Alto, médium et basse, ces trois toms font partie des fondamentaux de la batterie. Comme pour la caisse claire, cet élément est constitué de deux types de peau : une plus épaisse pour la frappe, et une autre plus fine pour la résonance et la vibration du son.

Lors de l’installation, le plus aigu sera posé à gauche, le médium au milieu et le plus grave à droite pour les droitiers. Si le batteur est gaucher, il suffit d’inverser la place de l’alto et de la basse, le tom médium restant dans tous les cas entre les deux. Il est également important de préciser que l’alto et le médium doivent être suspendus au-dessus de la grosse caisse, alors que le tom basse sera posé à même le sol.

Le son d’un tom dépend essentiellement de ses dimensions. Et lorsque l’on parle de dimensions, il faut toujours penser et au diamètre et à la profondeur. Ainsi, une caisse plus petite fournira un son plus aigu, tandis qu’un fut plus grand donnera un son plus grave.

 

Les cymbales ou les éléments à percussion

Les cymbales sont constituées par un ensemble d’éléments qui permettent au batteur de perfectionner son jeu pour offrir plus de légèreté. Comme pour les toms, chaque équipement émet un son unique, que les véritables professionnels sont capables de reconnaître distinctement.

 

 

Le charleston ou hi-hat

Il se reconnaît par l’assemblage de deux disques métalliques de 10 à 15 pouces, retournés et superposés. Ces deux cymbales se frappent l’une contre l’autre lorsque le batteur fait pression sur la pédale. L’élément a pour rôle de donner un bon rythme à la musique.

Placé à droite ou à gauche du batteur, en fonction de sa nature, le charleston peut émettre des sons différents, dépendant du fait qu’il soit fermé, mi-ouvert ou ouvert.

 

Les cymbales ride

Une cymbale ride fait entre 18 et 24 pouces. Constituée ou non d’un dôme, elle peut substituer au hi-hat pour donner le rythme.

En fonction du morceau joué, le batteur peut varier la manière dont il frappe sur la cymbale. Ainsi, pour battre la surface de l’élément, il devra utiliser l’olive de sa baguette. En revanche, s’il veut frapper le bord, il se servira de la tranche. Il pourra également obtenir un son plus doux en frappant le dôme avec l’olive de sa baguette.

En ce qui concerne son emplacement, il devra être positionné sur le côté droit du drummer.

 

Les cymbales crash et les cymbales splash

Habituellement placée à gauche du batteur, la cymbale crash mesure 14 à 18 pouces de diamètre. Le joueur y a recours pour faire un appel pour une nouvelle mesure, ou encore pour appuyer le rythme de la musique.

Quant à la cymbale splash, elle émet un son assez doux et se présente sous une forme nettement plus petite que la cymbale crash, avec un diamètre situé entre 6 et 10 pouces.