Dernière mise à jour: 02.07.22

 

Avec le temps, les guitaristes n’utilisent que les tablatures pour jouer des notes de guitare. Cependant, si vous êtes adepte des musiques plutôt classiques, vous devez d’abord maîtriser la lecture des partitions purement traditionnelles. Justement, cet article vous propose les différentes clés pour réussir cette étape.

 

Réussir la lecture des notes d’une partition

Lire une partition est une méthode employée par les musiciens pour rendre leur communication encore plus fluide. Pour ce faire, il suffit d’indiquer les noms de notes de musique. Une partition comprend une série de sons symbolisée par des notes. Ces dernières sont, quant à elles, disposées sur ce que l’on appelle une portée musicale. Pour reconnaître celle-ci, référez-vous uniquement aux cinq lignes horizontales dotées de deux extrémités, et le tour est joué ! 

Afin que vous puissiez déterminer la tonalité ainsi que le rythme du morceau, portez votre attention sur la clé (Sol, en général) qui se situe à gauche de la portée et elle est suivie de deux numéros superposés. Les notes qui se trouvent sur la partie haute représentent les notes aiguës tandis que celles sur la partie basse sont les notes graves. Pour vous permettre donc de différencier deux notes, il est indispensable d’indiquer clairement leur emplacement. Voici un exemple : Mi en bas de la clé de Sol.

Apprendre les notes de musique peut devenir très plaisant, notamment lorsque l’on commence à maîtriser la lecture de la partition. À part Mi-Fa et Si-do qui sont espacés de demi-ton, chaque note est séparée de 1 ton de sa voisine. Il existe aussi ce que l’on appelle le dièse (pour augmenter d’un demi-ton) et le bémol (pour descendre d’un demi-ton). Ce sont des altérations qui se nichent entre deux notes séparées d’un ton. L’un comme l’autre, apporte un plus à votre morceau. Vous verrez la différence au fur et à mesure que vous exercez, à travers une partition en ligne par exemple.

Une fois cette étape terminée, vous pouvez maintenant vous concentrer sur la détermination de la mesure. Cela vous permettra de définir plus facilement la cadence rythmique du morceau que vous allez jouer. Ce faisant, on vous conseille de vous en rapporter aux nombres de temps mentionnés au début de la partition. Cette dernière montre généralement la mesure 4/4 pour que vous puissiez maintenir le rythme. 

Vous pourrez également tomber sur 3/4 en fonction du morceau. Pour différencier, toutefois, les mesures, sachez que chacune d’entre elles est espacée de barres verticales avec des numéros mentionnés au-dessus de chaque portée. Enfin, on vous conseille de bien distinguer les figures de notes. La noire correspond à un quart de mesure tandis que la blanche a une durée d’une demi-mesure. Les silences, quant à eux, sont souvent symbolisés par une pause.

Comprendre les notes en première et en deuxième position

Lire une partition demande de la patience. Une fois que vous avez une bonne base sur le nom des notes, vous pouvez maintenant passer à l’essentiel : savoir la position de ces notes sur le manche de votre guitare. Pour cela, nous allons commencer par « Do Ré Mi Fa Sol La Si » ou la gamme de Do majeur en première position. Le Do se situe à la deuxième corde du manche et plus précisément sur la première case. Avec le temps, vous finirez par maîtriser cette note puisqu’elle est très utilisée dans les morceaux de musique. Connaître cette gamme à la guitare est le moyen le plus efficace pour faciliter la composition et l’improvisation tout en limitant les fausses notes. 

Avec les gestes de base, vous finirez par comprendre le fonctionnement des intervalles dans les accords barrés et les accords de base. Quand vous commencez à prendre de l’habitude, on vous conseille de vous entraîner régulièrement en allant sur des sites connus. Ces derniers proposent généralement une partition pour débutant pour mieux vous accompagner. Si vous réalisez que vous ne maitrisez pas encore la gamme Do majeur, ne paniquez pas ! Prenez votre temps, car le reste s’en suivra facilement ! Comme indiqué précédemment, il existe également ce que l’on appelle les dièses et les bémols. Ils sont classés dans la gamme chromatique d’une partition de musique.

Une fois que vous avez acquis les éléments nécessaires pour reproduire les notes en première position, on va maintenant parler de celles qui se trouvent en deuxième position. Pour mieux vous éclairer, sachez que celles-ci peuvent contenir les notes susmentionnées. Si dans la première partie le Do s’est situé sur la première case, cette fois-ci il est sur la corde Sol et à la 5e case bien qu’il appartienne à la même note sur une portée de musique. Contrairement aux autres instruments, la guitare est un peu compliquée. La raison ? On peut jouer la même note sur des endroits différents selon le résultat recherché. Pour y arriver, il serait toujours préférable de s’entraîner régulièrement. 

Durant vos séances d’exercices, veillez à vous fier à des sites qui vous proposent plusieurs mélodies. Commencez par des notes plus simples et continuez avec les plus complexes. Il faut cependant bien respecter le positionnement de chaque doigt pour une fluidité optimale. L’index doit se trouver sur la deuxième case, le majeur sur la troisième, l’annulaire sur la quatrième et l’auriculaire sur la cinquième.

Qu’en est-il des notations complexes ?

Comment lire une partition avec des notations complexes sur une feuille de musique ? La première étape consiste à lier les mesures de deux notes. L’astuce est simple, il suffit de se référer à la présence d’une concave entre ces dernières, et le tour est joué ! A noter que le type de liaison à adopter varie en fonction de la position des lignes de courbes. Si celles-ci se situent au-dessus, cela signifie que vous devez faire ce que l’on appelle des pull-off ou des hammer-on. 

En clair, il faut jouer les notes de manière continue et faire en sorte de créer de petites transitions pour favoriser la fluidité du morceau. Lorsque vous êtes face à des notes d’une partition, vous devez regarder tous les détails qui y sont inclus. Certaines d’entre elles vous proposent, par exemple, d’effectuer des reprises. Pour éviter de commettre des erreurs, il est conseillé de s’en rapporter aux deux points suivis du trait gras vertical à la fin d’une mesure. Ces signes vous font savoir qu’il est indispensable de répéter quelques parties du morceau. Pour déterminer ces dernières, consultez la barre de reprise de début.

Apprendre à lire une partition demande une énorme concentration surtout si vous venez à jouer des notes compliquées. Néanmoins, pour vous simplifier la tâche, la partition vous donne parfois des indications des cordes. Celles-ci ont été pensées pour que vous puissiez trouver la case sur laquelle vous devez jouer une note. Pour cela, on vous conseille de vérifier s’il y a un chiffre dans un cercle juste au-dessus de la note de la partition. Enfin, sachez que lorsque vous allez lire les notes de musique sur une portée, vous devez concentrer votre attention sur les indications des doigtés. Celles-ci vous montrent quel doigt utiliser pour jouer une note.

Pour réussir à composer et improviser toutes les notes de musique, dans ce cas, pensez à travailler sur des figures et des notations compliquées. Habituez-vous d’abord à des musiques plus soft avant de vous engager sur un terrain glissant.

Astuces pratiques pour lire rapidement une partition

Réussir la lecture d’une partition de guitare n’est pas un jeu d’enfant. Pour y arriver, voici quelques conseils qui permettront d’améliorer vos compétences :

 – Lecture des notes

Lire une partition clé de Sol ou clef de Do, requiert votre implication. En effet, cette étape peut prendre plus de temps qu’on le croit. Cette raison explique pourquoi on vous conseille de ne pas vous précipiter. Pour vous aider à avancer petit à petit, il serait préférable de commencer par des noms de notes les plus simples comme la gamme Do majeur. Ensuite, vous pourrez entamer les bémols et les dièses sans problème. Faites en sorte de bien assimiler les astuces susmentionnées et à les apprendre pas à pas sans trop vous forcer. Autrement, vous aurez du mal à y arriver. 

Une fois que vous avez trouvé le bon rythme, vous pouvez enfin chercher une régularité. Cette technique vous aidera à lire les notes en avance pour mieux anticiper par la suite. Contrairement à ce que l’on pense, cette approche est très simple à mettre en œuvre. Il suffit d’avoir une bonne volonté, et le tour est joué ! Si vous voulez avancer dans la bonne direction, n’hésitez pas à écrire une partition en ligne et vous tomberez sur plusieurs notes. A vous de sélectionner celle que vous préférez le plus.

 – Maîtriser les positions des notes sur les manches

Pour mémoriser l’emplacement des notes sur les manches, essayez d’abord par les quatre premières cases de votre guitare. D’ailleurs, il existe actuellement des outils en ligne qui vous assisteront dans ce genre d’apprentissage. Notez qu’il est déconseillé de baisser les bras en cas de difficulté puisque ce type de compétence met plus de temps à être mémorisé. Plus vous faites preuve de patience, plus vous avancerez !

 – Déchiffrage de la partition

Une fois que vous avez réussi à maîtriser ces deux compétences, vous pouvez entamer le stade du déchiffrage de la partition. Avec les deux premiers conseils susmentionnés, ce geste sera plus simple à réaliser. Ayez confiance en vous, car vous pourrez le faire tout seul !

 – Pourquoi lire la partition en avance ?

Cette approche est l’une des plus recommandées par les musiciens puisque non seulement elle leur simplifie la tâche, mais elle leur permet aussi d’anticiper ce qui va s’en suivre. Cette méthode convient pour les débutants comme pour les experts. Elle vous donne l’occasion de jouer et de déchiffrer à l’avance la note qui va poursuivre. Elle vous aidera d’ailleurs à devenir un très bon lecteur. La raison ? Elle vous permettra de mémoriser les 4 notes plus loin étant donné que certaines d’entre elles peuvent demander des temps de réflexion de votre part.

 – Effectuer un repérage

Lorsque vous apprenez à lire les notes sur une porte-partition, vous devez adopter quelques techniques qui vous permettront d’avancer plus vite et bien évidemment selon votre rythme. Ainsi, si vous travaillez par exemple sur la tonalité de Mi Bémol Majeur, alors, trouvez le bon endroit sur le manche. Vous devez situer votre doigt sur la partie où vous connaissez la gamme. Le reste ne sera qu’un jeu d’enfant pour vous étant donné que les notes qui suivront pourront appartenir à cette même gamme. De quoi vous rendre la tâche encore plus aisée !

– Déterminer le meilleur endroit sur le manche

Le manche d’une guitare est composé de plusieurs cases. Ainsi, si vous jouez une mélodie en particulier, vous devrez avoir la bonne méthode. Pour cela, on vous recommande de définir l’endroit sur le manche le plus adapté à la mélodie que vous allez jouer. Si cette dernière descend, alors, on vous conseille d’opter pour la partie basse du manche. Pour composer des notes aigües, cependant, positionnez vos doigts en haut du manche. Vous pourrez toutefois réaliser ce que l’on appelle le démanché quand la mélodie est très variée.

 – Apprendre les noms des notes en plusieurs langues

La lecture d’une partition est parfois un peu compliquée étant donné que la plupart d’entre elles sont proposées en anglais sur internet. Cette raison explique pourquoi vous devez maîtriser les notes au moins dans une autre langue étrangère. De cette manière, vous pourrez suivre plus facilement les partitions mises en ligne par les musiciens professionnels. Le Do correspond à C, Ré à D, mi à E, fa à F, Sol à G, la à A et Si à B.

 – Comment doubler sa vitesse de lecture ?

Si vous avez du mal à mémoriser les notes, la méthode de la note-pilier peut fonctionner. Elle vous permet de rebondir plus facilement au cas où vous n’arrivez pas à retenir par exemple le sol note inscrite dans la partition. Pour y parvenir, on vous recommande de bien mémoriser l’emplacement de chaque note-pilier en bas et en haut de la partition, et le tour est joué !

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES