Dernière mise à jour: 22.10.19

 

En Italie, cet instrument est connu sous l’appellation de « tête d’oie ». Il séduit de plus en plus d’amateurs dans le monde entier. Aujourd’hui, il est décliné en divers modèles. Chaque modèle se distingue par son aspect unique, sa matière de fabrication ainsi que sa couleur. Découvrez dans cet article les différents types d’ocarinas disponibles actuellement.

 

I- L’ocarina à travers l’histoire

 

Son histoire remonte à des milliers d’années avant Christ. L’ocarina fut l’un des instruments à vent le moins populaire de l’époque moderne. Au fil du temps, il a su gagner sa place dans le cœur de certains musiciens.

 

  1. L’apparition de cet instrument à vent

Historiquement, l’ocarina est apparu pour la première fois à -10 000 avant Jésus-Christ. À l’époque, on estimait déjà que cet instrument était présent sur tous les continents. En plus d’être un dispositif multiculturel, il est sûrement le plus ancien des instruments de musique de tous les temps. 

Seulement, chaque continent a apporté une touche unique à son ocarina. Ce dernier exprime un aspect propre à chaque culture. C’est la raison pour laquelle vous trouverez des ocarinas fabriqués avec de la terre cuite pour les Américains et avec de la porcelaine pour les Asiatiques. En Afrique, ils sont conçus avec des coques de fruits.

 

  1. La qualité sonore d’un ocarina

Comparée aux autres instruments de musique et surtout à ceux à vent, la sonorité produite par l’ocarina est unique. Elle est incomparable et se démarque par sa singularité. Lorsque vous jouez, vous pouvez obtenir un son grave ou bien aigu. La tonalité émise dépend de la taille que vous choisissez. Les tablatures vous permettent de progresser rapidement dans l’apprentissage de cet instrument à vent.

Le timbre de cet instrument est sourd. Chaque son produit reste omniprésent. Attention à ne pas vous laisser aller, car un ocarina ne pourra jamais remplacer un orchestre symphonique. Il peut accompagner d’autres instruments de musique à condition de bien maîtriser ses techniques de jeu. Dans le cas contraire, vous ne ferez qu’altérer les sons produits par ces instruments et faire de fausses notes.

 

 

  1. Particularité de cet instrument de musique

Sur le commerce, vous pouvez trouver un ocarina pas cher. Cet instrument insolite existe en modèles plus classiques ou bien plus fantaisistes. Les différents types d’ocarinas vous permettent de profiter d’une large gamme de choix. Certains sont dotés d’un nombre de trous limité allant de quatre à huit tandis que d’autres modèles peuvent comporter jusqu’à une douzaine de trous. Il vous appartient de choisir le modèle qui vous correspond.

Parmi ses innombrables atouts, l’ocarina se distingue des autres instruments actuels par son aspect discret. Il se range, se transporte et se prend en main très facilement. Selon sa matière de fabrication, vous pouvez le mettre dans n’importe quel sac.

Cet instrument tend à prendre de plus en plus de notoriété dans le monde de la musique. Amateur ou professionnel, nombreux sont les musiciens qui prennent plaisir à le découvrir.

 

II- Les différents types d’ocarinas

 

La conception d’un ocarina n’est pas la même dans chaque culture. C’est pourquoi le marché regorge de modèles différents tant sur la forme, le nombre de trous et sur le matériau de fabrication. Une fois que vous savez tout sur cet instrument à vent, vous pourrez facilement choisir le vôtre.

 

  1. Les ocarinas selon leur forme

Étant un instrument de musique cosmopolite, il est tout à fait naturel que l’ocarina soit décliné en différents styles. La plupart des modèles en vente actuellement se répartissent suivant différents systèmes de doigté. Vous pouvez rencontrer des modèles de types flûtes cylindriques ou bien globulaires de forme allongée. Ils sont conçus en se basant sur l’aspect des modèles d’ocarinas les plus anciens. Ces instruments sont en forme de sphère aplatie. Certains ocarinas sont conçus sous forme d’animaux. Vous pouvez trouver des modèles péruviens qui s’apparentent à une baleine. Pour produire du son, vous tenez le poisson couché sur le côté puis vous soufflez par la queue. Vous avez en outre des modèles ayant une forme de tête de poule, de baleine ou d’oiseau. Le seul bémol de cette dernière catégorie est qu’au niveau de la qualité musicale, la tonalité est limitée.

 

 

  1. Le nombre de trous composant chaque modèle

Les notes pouvant être jouées avec un ocarina diffèrent suivant le nombre de trous dont il possède. Cet instrument à vent peut être doté de six trous. Sur certains ocarinas, les notes sont parfois inscrites au-dessus des instruments. Il existe également des modèles à quatre trous. Si vous débutez, vous pouvez apprendre à en jouer suivant la méthode de J. André. Certains ocarinas ont un design original comme le gros ocarina basse en forme de tête de poule. Ce dernier est équipé de trous placés sous forme de deux lignes orthogonales.

Concernant le modèle en oiseau de Picard, vous pouvez trouver cinq trous placés sur le dessus de l’ocarina et aucun en dessous. Par contre entre le bec de l’oiseau, vous trouverez un sixième trou qui vous permet de jouer la sous-tonique. Pour ce faire, vous le bouchez simplement avec votre petit doigt. Son système de doigté ressemble à l’ocarina avec quatre trous placés sur le dessus. Les ocarinas de type flûtes globulaires sont équipés de huit trous. Les six sont situés au-dessus de l’instrument et les deux autres sur le dessous.

Vous pouvez aussi trouver des modèles plus fantaisistes munis de dix, douze voir de treize trous. Ils diffèrent au niveau de leur tonalité émise et de leur taille.

 

  1. Les matériaux de fabrications des ocarinas

Le matériau utilisé pour concevoir un ocarina diffère d’un pays à l’autre. Dans certains, les anciens modèles sont métalliques. Outre le métal, les instruments à vent italiens sont fabriqués avec de la terre cuite. Il en est ainsi des ocarinas créés par Guiseppe Luigi DONATI au milieu du XIXe siècle. À Mali, ce type d’instrument est conçu dans des petites calebasses. Ce modèle n’est pas équipé d’un sifflet. Son principe de fonctionnement est le même que celui des flûtes obliques.