Dernière mise à jour: 26.05.22

 

La guitare est un instrument complexe, mais riche en notes. Pour la maîtriser, il faut passer par plusieurs étapes. Justement, dans cet article, nous allons vous expliquer ce qu’est réellement la gamme pentatonique et surtout son intérêt. 

 

La gamme pentatonique : de quoi s’agit-il ?

Généralement employée dans les improvisations et les solos, la gamme pentatonique figure parmi la base de l’apprentissage de la guitare. Pour vous aider à mieux comprendre cette discipline, nous allons commencer par expliquer d’où vient le terme pentatonique. En grec, penta est synonyme de cinq tandis que tonique symbolise la note. En clair, il s’agit d’une gamme à 5 notes. Elle se divise en deux : la gamme pentatonique majeure et la gamme pentatonique mineure. L’une comme l’autre, possède ses propres significations. Néanmoins, sachez que la seconde est la plus utilisée dans le monde de la guitare. 

La gamme pentatonique guitare est particulièrement facile à apprendre et à jouer. Il suffit de comprendre la base, et le tour est joué. Elle fait également preuve d’une grande polyvalence. En d’autres termes, il est possible de l’utiliser dans de nombreux cas. Vous pouvez vous en servir dans n’importe quelle situation et avec tous les styles de musique. Que vous soyez adepte de blues, de reggae, de pop, de métal ou de rock, elle est votre meilleure alliée ! Grâce à sa simplicité, elle offre l’opportunité aux musiciens de se focaliser tant sur le côté artistique que la partie technique. 

 

Qu’est-ce que la gamme pentatonique mineure ?

La gamme pentatonique mineure est basée sur la gamme majeure. Elle se traduit en intervalles de 1,5 ton – 1 ton – 1 ton – 1,5 ton – 1 ton. Chacune d’entre elles correspond à des notes :

En clair, les tons sont symbolisés par la distance entre les 2 notes. Pour mieux vous situer par rapport aux cases de votre guitare, voici une formule facile à suivre : 3 cases – 2 cases – 2 cases – 3 cases – 2 cases. Cette continuité doit être travaillée sur la même corde.

Pour que vous puissiez vous familiariser davantage avec la pentatonique mineure, n’hésitez pas à appliquer ce modèle tout en restant sur une seule corde.

1 – Structure 

La gamme pentatonique mineure possède une structure qui lui est propre : Tonique – Tierce mineure (3m) – Quarte Juste (4J) – Quinte Juste (5J) et Septième mineure (7m) ou tout simplement 1, b3, 4, 5, b7. 

2- Les positions

Pour maîtriser cette gamme, voici les positions à apprendre par cœur :

  • Déposez l’index sur les cases 5
  • L’annulaire, quant à lui, se placera à partir de la corde Sol à La de la case 7
  • L’auriculaire s’occupera de la case 8 (corde Mi(E), Si (B))

Autrement, vous pouvez procéder au téléchargement des fichiers PDF pentatoniques dans lesquels vous trouverez une grande panoplie de schémas penta.

3- Gamme pentatonique mineure et gamme mineure naturelle

La formule de la gamme mineure naturelle (1 2 b3 4 5 b6 b7) est presque similaire à celle de la gamme pentatonique mineure (1 b3 4 5 b7). On peut donc définir celle-ci comme une version simplifiée de la précédente. 

4- Pratique

Pour y arriver, nous vous proposons d’utiliser les bons doigts avec les bonnes notes. Veillez également à employer une rythmique si vous souhaitez avancer rapidement.

Comprendre le fonctionnement de la gamme pentatonique majeure

La gamme pentatonique majeure se base sur la pentatonique mineure. La seule différence ? Elle utilise une tierce majeure. 

1 – Construction

La gamme majeure diatonique de 7 notes est la base de la structure de cette gamme de 5 degrés ou de 5 notes. Voici un schéma plus explicite :

Intervalles : 1 ton 1 ton 1 ½ ton 1 ton 1 ½ ton

Notes : I II III V VI (1, 2, 3, 5, 6)

Pour un gain de temps optimal, il n’y a rien de mieux que de garder la formule susmentionnée en mémoire. Cette technique permet également de dénicher facilement toutes les notes en partant d’une tonique. 

Vous pouvez remarquer que les degrés IV et VII n’existent pas dans cette gamme. Seuls les I, II, III, V et VI sont valables. Pour la vision en degré, la gamme pentatonique majeure peut être 1 – 2 – 3 – 5 – 6. 

2- Structure

La structure de cette gamme est simple : Tonique, Seconde Majeure (2M), Tierce Majeure (3M), Quinte Juste (5J) et Sixte Majeure (6M). Pour vous aider à mieux comprendre, voici deux moyens infaillibles : 

1T – 1T – 1,5T – 1T – 1,5T;

2 – 2 – 3 – 2 – 3.

La deuxième se réfère aux nombres de frettes ou de cases entre les notes. 

3- Les positions

Si vous voulez vous habituer à ce type de gamme pentatonique, on vous recommande de vous en tenir aux schémas des positions de la pentatonique sur le manche. Que vous soyez débutant ou professionnel, sachez que cette technique fonctionne très bien. Pour cela, il suffit d’aller sur des sites fiables ou de suivre des tutoriels sur internet. Bien qu’il faille parfois commencer par la théorie, cette étape n’est pas forcément obligatoire. Pour vous familiariser avec cette gamme, vous devez apprendre à déplacer aisément vos doigts sur le manche de votre guitare. Ne vous inquiétez pas, vous dénicherez facilement des formes et des schémas adéquats.  

Concernant la position, vous devez mettre l’index sur la corde de la case 3 G (2), D (6) et A(3), puis pour la tonique, déposez le majeur sur la corde E, B(5) et la dernière corde E(T) de la case 4. L’annulaire, quant à lui, sera sur la corde G (3) de la case d’après. L’auriculaire sur E, B,D, A et E. Pour diversifier les notes, n’hésitez pas à continuer les recherches sur internet. Certains sites proposent justement une multitude de schémas en PDF que vous pourrez télécharger aisément. 

4- Gamme majeure et gamme pentatonique majeure

En théorie, il existe une énorme similitude entre ces deux gammes. Ces dernières se différencient par rapport à leur formule. En pentatonique majeure, il suffit d’éliminer les notes IV et VII, et le tour est joué ! En clair, si vous utilisez la gamme pentatonique de Do majeur et que vous y ajoutez un Fa et un Si, vous aurez automatiquement une gamme majeure de do.

Sachez que la gamme pentatonique majeure se superpose à la gamme diatonique. Elle peut même être définie comme une gamme majeure, mais sans demi-ton diatonique. 

Si vous voulez vous améliorer, vous avez la possibilité d’appliquer ces deux pratiques ensemble ou séparément, selon vos préférences. Dans tous les cas, cette technique facilitera la séance d’improvisation et vous aidera en même temps à travailler votre dextérité. 

5- La pratique

L’apprentissage de la gamme penta majeure ne s’arrête pas à la partie théorie. Si vous voulez vous habituer à cette discipline, n’hésitez pas à vous concentrer dans un premier temps sur la mineure harmonique. Faites en sorte de bien maîtriser cette dernière en travaillant principalement sur les différentes positions proposées. De plus, les techniques des doigtés sont similaires chez les deux gammes. 

6- Quel est le lien entre la gamme pentatonique majeure et mineure ?

Premièrement, sachez que les formules utilisées dans ces deux gammes sont presque pareilles, mais à quelques détails près. En effet, elles sont décalées d’une tierce ou de 3 demi-tons. Aussi, une fois que vous maitrisez les 5 notes de la gamme majeure, vous comprendrez facilement celles de la pentatonique mineure. La différence se situe uniquement entre le nom et la note fondamentale. 

Prenons par exemple la gamme de fa majeur pentatonique. Pour la mettre en œuvre, il va falloir réaliser la formule suivante : Fa-Sol-La-Do-Ré-Fa.

 

Gros plan sur les différentes positions de la gamme pentatonique

Jouer la gamme pentatonique n’est pas un jeu d’enfant. Si vous voulez devenir professionnel, n’oubliez pas de multiplier les pratiques. 

1-Position 1

On peut définir cela comme la position basique de la guitare. Cette raison explique pourquoi il faudrait bien la mémoriser et la maîtriser. 

Pour mieux vous expliquer le schéma, sachez que la tonique est symbolisée par la lettre T. Cette dernière a d’ailleurs pour objectif de vous procurer la tonalité du son avec lequel vous jouez. N’hésitez pas à la mettre en pratique et à essayer de faire un solo sur votre guitare basse

2- Position 2

La position 2 est beaucoup plus compliquée que la première. Elle ne doit être appliquée que lorsque vous contrôlez efficacement la première. 

Généralement, l’on commence vers la 3ème case. N’oubliez pas de vous entraîner avec les doigtés. Cette position demande une habileté dans la pratique des doigtés

3- Les autres positions

Il existe encore 3 autres positions supplémentaires que vous pourrez adopter au fur et à mesure que vous avancez.

 Voici la position 3

Position 4

Position 5

5- Astuces pour relier toutes les positions

La gamme pentatonique demande clairement de nombreuses pratiques. Si vous réalisez que vous arrivez finalement à maîtriser les 5 positions susmentionnées, vous pouvez vous lancer dans ce que l’on appelle la superposition. Cette technique consiste à passer d’une position à une autre en un temps record. Bien évidemment, il va falloir s’exercer le mieux possible pour obtenir un meilleur résultat. 

Comment mettre la gamme pentatonique en pratique ?

Vous voulez approfondir votre apprentissage de la gamme pentatonique ? On vous conseille toujours de débuter avec la 1ère position de la Penta mineure. Pour commencer, vous pouvez la jouer sur une corde en veillant à combiner les notes de manière progressive. Cette technique vous permettra de découvrir plusieurs possibilités. Ensuite, vous avez la chance de sauter une corde à chaque fois. 

  • Le travail du fond  

Si vous voulez atteindre votre principal objectif, vous devez intégrer de nouvelles gammes dans votre mémoire. Bien que ce soit un peu compliqué, vous finirez par vous habituer avec le temps. Pour y arriver, nous vous conseillons de commencer par la fondamentale. Puis, poursuivez avec la tierce avant de terminer avec la quinte. Afin de trouver le bon rythme, veillez à épeler et à chanter chaque intervalle ainsi que chaque note. Il ne vous reste plus qu’à inclure ces exercices dans votre programme d’apprentissage. Concentrez-vous davantage sur votre principal objectif si vous souhaitez avancer rapidement. Pour rendre cette tâche plus agréable, on vous recommande de vous entraîner par-dessus un backing track. Le secret ? Prenez plaisir et consacrez quelques minutes ou quelques heures par jour.

  • Le travail de solos

Quand vous avancez dans votre apprentissage, vous constaterez vos progrès petit à petit. De cette manière, vous avez la possibilité d’étendre aisément la première position. Aussi, prenez le temps de travailler votre solo en téléchargeant des partitions en ligne. À vous d’apprendre vos passages préférés par cœur et de tenter de les transcrire. Ensuite, il n’y a rien de mieux que de se consacrer environ 10 à 15 minutes d’improvisation. De quoi décupler votre plaisir ! 

  • Est-il indispensable de prendre cours ?

Si vous avez le temps, vous pouvez prendre des cours physiques ou en ligne selon vos préférences. Cela vous permettra en effet d’en apprendre davantage sur la gamme pentatonique piano et guitare. Le professionnel vous suivra tout au long de votre évolution. Cela vous aidera à avancer plus vite et à multiplier les pratiques. Vous aurez bien évidemment la possibilité de poser directement des questions en cas de doute. Vous voulez savoir quelle gamme pour quel accord ? Alors, vous pouvez vous fier à votre professeur.

Pour limiter les mauvaises surprises, veillez néanmoins à vous confier à des enseignants fiables. Ce faisant, n’hésitez pas à regarder des sondages ou des avis des clients sur internet. Essayez de peser le pour et le contre avant de vous lancer. Puis, pensez à comparer les tarifs proposés. Pour réduire considérablement les dépenses et diminuer les déplacements, orientez-vous vers des écoles de musique à proximité. De quoi économiser davantage d’argent et bénéficier par la même occasion d’un gain de temps optimal.

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES