Dernière mise à jour: 14.06.21

 

Vous partez en voyage en Russie, ou vous voulez tout simplement apprendre la langue ? La musique fait partie des moyens les plus rapides pour se familiariser avec un nouveau langage. Voici une liste des 10 chants russes célèbres, parmi les plus fredonnées en ex-URSS.

 

1. « Kalinka » d’Ivan Petrionov Larionov 

« Kalinka » fait partie de la musique traditionnelle russe, encore très fredonnée dans le pays, même de nos jours. Cette chanson a été créée et composée par Ivan Petrionov Larionov en 1860. Il s’agit littéralement d’un petit arbre fruitier appelé en français obier, mais le chant russe est à la fois romantique et coquin.

Le fruit de cette plante est d’ailleurs anciennement donné en offrande à la déesse slave de l’amour, de la fertilité, de la terre et du printemps Liouli. Au premier couplet, on remarque immédiatement le double sens de la chanson russe « Kalinka » avec les mots :« Vous me mettez coucher pour dormir » pour évoquer un arbre.

Cependant, en continuant à écouter jusqu’au troisième couplet, vous vous apercevrez qu’il s’agit d’une jeune femme. Vous pouvez taper « Kalinka paroles » comme mots-clés sur Google et vous obtenez le texte complet avec la traduction. Cependant, pour comprendre parfaitement la signification du texte, il vous faut apprendre la langue, car il y a plusieurs nuances propres aux russophones.

2. « Adieu de Slavianka » interprété par les chœurs de l’Armée rouge

« Adieu de Slavianka » est une des marches patriotiques russes les plus connues, elle symbolise une période de l’histoire du pays. Elle a été écrite par Vassili Agapkin, et jouée devant un public, pour la première fois en 1912. Les paroles très touchantes évoquent les femmes, effectuant des adieux à leur mari sur le point de partir à la guerre balkanique, un conflit qui a eu lieu à cette époque.

Cette musique russe a gagné en popularité dans les rangs des soldats slaves, pendant la guerre de 14-17. Malgré la révolution, elle fait partie des collections non officielles de l’armée rouge, et a été réenregistrée pendant les années Staline. À chaque défilé militaire sur la fameuse place rouge, les chœurs de l’armée rouge ont fredonné la chanson russe « Adieu de Slavianka ».

 

3. « Petrouchka » : La comptine russe la plus connue

Petrouchka, dont les paroles sont sur les lèvres de beaucoup de mélomanes, est l’équivalent de guignol dans la tradition enfantine de l’ex-pays de l’URSS. Il existe plusieurs versions, dont « Le Marchand Petrouchka » qui a été créé par Ivan Nikitine (1824-1861). Petrouchka est une chanson qui a été traduite en russe par Grigori Kaoutsov pour la version russe du « Signe des Ombres et des Lumières ».

La chanson « Petrouchka » est aussi une comptine russe maternelle très connue en Occident. Il existe plusieurs versions, mais on peut noter la présence d’une variété culturelle dans la musique, avec des sonorités tziganes. Plusieurs instruments traditionnels sont présents, comme la guitare, l’accordéon, mais dans certaines versions, on entend même des louches en bois comme percussions.

Malgré cette diversité, vous pouvez entendre la balalaïka dans toutes les versions qui existent, même dans ceux qui ont été réalisés par les Occidentaux. En effet, les paroles de Petrouchka ont été traduites en plusieurs langues, dont le français. C’est un titre de Babouchka, une des chansons qui a beaucoup contribué à faire connaître la culture russe dans les quatre coins du monde.

 

4. « Katioucha » interprété par Lidia Rouslanova

Après « Kalinka », « Katioucha », qui est le diminutif d’Ekaterina, est sans doute la deuxième chanson russe la plus connue. Une musique composée par Michkaïl Issakovski en 1938, et interprétée par plusieurs artistes, mais la version plus connue est celle de Lidia Rouslanova. Les paroles de la chanson russe Katyoucha vous plongent immédiatement dans l’époque de la Deuxième Guerre.

En effet, cette musique russe très connue évoque un soldat qui part à la bataille, et demande à sa bien-aimée de prier pour lui. Il paraît que Katioucha était le surnom d’un lanceur de fusée pendant la Deuxième Guerre. En tout cas, la musique est utilisée pour célébrer la victoire de la Russie, qui a réussi à repousser l’invasion allemande.

 

5. « Dorogoï Dlinnoyou » chanté par Alexandre Vertinski

Si vous connaissez bien la chanson des années 60 « Those Were the Days », vous serez surpris en apprenant qu’il s’agit de la traduction d’une chanson russe. En effet, le premier interprète connu de cette musique n’est ni Mary Hopkins, ni Dalida, ni même Vera Linn, mais un chanteur russe nommé Alexandre Vertinski. Vous serez encore plus surpris en apprenant qu’il s’agit d’un folklore tzigane du nom de « Dorogoï Dlinnoyou » qui veut dire « Sur la longue route ».

La chanson a été composée en 1920 par Boris Fomine, mais a été interprétée par plusieurs artistes, dont Vertinski. La version occidentale a été produite par Paul McCartney, et a fait un tabac en Angleterre, sans mentionner ses origines. La chanson a été reprise par le groupe américain The Limetiers, ce qui contribua à la faire connaître dans le monde entier. Le titre fait partie, d’ailleurs, des meilleures ventes de single de tous les temps.

6. « Les Bateliers de la Volga » composée par Mili Balakirev

« Les Bateliers de la Volga » peut parfaitement se qualifier comme musique russe classique, puisqu’elle a été créée par le compositeur Mili Balakirev en 1866. Comme plusieurs titres présents dans cette liste, c’est un morceau riche en histoire du peuple slave. « Les Bateliers de la Volga » raconte en détail les souffrances de la classe populaire entre 1721 et 1917.

Une époque caractérisée par de fortes inégalités sociales, et par l’exploitation faite par les patrons-bateliers sur les tireurs d’amarres. La chanson a aussi été réinterprétée par plusieurs compositeurs dans les quatre coins du globe. En outre, elle a été classée numéro un des ventes outre Atlantique, avec comme titre « Song of The Volga Boatmen ».

 

7. « Trololo » interprété par Edouard Khil

« Trololo » est une chanson russe très connue internationalement, grâce notamment à plus de 40 millions de vues sur You Tube. Il faut savoir qu’il s’agit d’un morceau composé dans le milieu des années 70. Rien qu’avec le titre, vous savez immédiatement qu’il s’agit d’une chanson amusante qui vous met dans la bonne humeur.

C’est d’ailleurs ce qui a séduit les internautes du monde entier. Au départ, les paroles évoquaient un cow-boy sur le point de rejoindre sa terre natale, mais la chanson a été censurée par l’URSS, et a donc été réadaptée. Le titre a valu au chanteur russe Edouard Khil une reconnaissance planétaire, et la 4e classe de l’Ordre du Mérite, avant sa disparition en 2012. Malheureusement, aujourd’hui la jeune génération russe ne se souvient plus de lui.

 

8. « Kazatchok » de Boris Roubachkine

Le titre « Kazatchok », qui signifie « petit cosaque » en français, a été un titre mondialement connu au cours des années 70. La chanson fut interprétée par le chanteur d’origine bulgare Boris Roubachkine, qui a fui en Occident pendant la guerre froide. Le morceau a rendu célèbre la fameuse danse des Cosaques, que l’artiste a effectuée sur scène, selon les conseils d’un producteur français.

La musique est d’ailleurs assez simple, mais à cette époque, peu de gens connaissaient les fameux pas de danse. Même s’il s’agit d’un artiste bulgare, le titre est considéré comme une chanson russe, car il met en scène la danse des Cosaques (lesquels sont d’ailleurs originaires d’Ukraine). 

 

9. « Kombat » du groupe de rock Lioubè

La chanson « Kombat » est sortie pendant les années 90, une époque pendant laquelle la Russie est en pleine reconstruction, suite à l’effondrement de l’URSS. La musique a été composée par Igor Matvienko, et interprétée par le groupe de rock russe Lioubé. Les paroles de la musique russe très connue parlent d’un officier qui n’hésite pas à montrer l’exemple à ses soldats, en allant en première ligne.

« Kombat » veut dire commandant de bataillon en français. Le groupe n’est pas le seul à se faire connaître au pays, grâce à une chanson qui encourage l’amour de la patrie et la guerre. Jugez par vous-même les paroles : « Des balles, de la vodka, des cigarettes, tirez où vous mourrez ». Un titre que vous pouvez jouer avec une enceinte sono, pour vous plonger dans une ambiance de patriotisme.

10. « Roumka Vodki na Stole » de Grigory Leps

« Roumka Vodki na Stole » est considérée comme une chanson russe, même si elle a été créée et chantée par un artiste géorgien du nom de Grigory Leps. Le titre signifie « verre de vodka sur la table » en français, et parle de lui-même. Comme il s’agit de la boisson qui symbolise le pays, la chanson a fait un tabac en Russie, même après la période soviétique. Les paroles de la chanson affirment que la Vodka ne règle pas le problème, mais c’est quand même un remède bon à prendre. Ce qui n’a rien à voir avec les paroles de Funkinox.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments