Dernière mise à jour: 15.11.19

 

Même si elle séduit un grand nombre de musiciens professionnels et amateurs, la trompette est probablement l’un des instruments de musique dont l’apprentissage est assez ardu. En effet, maîtriser cet instrument requiert des efforts physiques, mentaux et vocaux. Vous pouvez vous faire une idée sur la difficulté de cette pratique en parcourant cet article.

 

En quoi cet instrument est-il si difficile ?

Généralement, quand on regarde les trompettistes jouer leur instrument, on est fasciné. On ne se rend pas du tout compte des travaux que cela nécessite de produire du son avec cet instrument à vent. En regardant les musiciens, le jeu paraît si facile. Son design semble confirmer nos pensées. Effectivement, il ne dispose que de trois pistons. Dans la pratique, c’est loin d’être aussi simple. Pour produire les bonnes notes et donner des nuances aux sons, jouer cet instrument de musique requiert de gros travaux. Ces derniers sont laborieux et prennent du temps.

 

1-  Le manque de maturité physique

Avant de vous décider à jouer cet instrument à vent, vous devez d’abord vous demander si votre condition physique vous le permet. En effet, sa pratique requiert que vous soyez capable de maîtriser votre souffle. Ce qui exige un savoir et un contrôle précis. L’émission de l’air vous permet de mettre une pression avec un flux suffisamment fort ou lent, et ce de manière continue. C’est grâce à cette capacité que votre instrument pourra produire des sons de qualité.

Seulement pour y parvenir, vous devez pouvoir combiner, mais aussi synchroniser le développement des muscles de vos lèvres et de votre bouche à ceux de votre diaphragme. Sachez que de nombreux jeunes amateurs de trompettes même dotés de plusieurs années de pratiques ont du mal à exécuter cette combinaison et cette synchronisation de manière continue. Par conséquent, ils ont du mal à jouer les notes les plus élevées. Dans la pratique, certaines d’entre elles requièrent parfois la même pression d’air qu’un pneu gonflé. D’où l’importance de la maturité physique.

 

 

2-  Le manque d’une bonne puissance au niveau sonore

Contrairement aux autres instruments de musiques, celui-ci ne se joue pas avec calme et douceur. Au contraire, chaque joueur doit émettre une sonorité forte et puissante. La raison est simple, un trompettiste joue en général sur le thème. Le public doit pouvoir entendre et comprendre chaque note. En d’autres termes, les spectateurs pourront constater facilement lorsqu’il y a de mauvaises notes. De ce fait, vous devez être capable de mettre de la précision dans votre manière de jouer tout en renforçant avec la puissance dans votre jeu.

Dans le cas contraire, attendez-vous à faire des fausses notes ou à ce que votre instrument ne produise pas la mélodie initiale. Sachez que cet instrument de musique diffère grandement des bassons. Même si vous commettez des fausses notes en jouant avec ce dernier, votre public n’en saura rien. Seuls les experts de cette pratique peuvent s’apercevoir de l’erreur que vous avez commise.

 

3-  Un trompettiste est toujours à découvert

Certains instruments de musique vous permettent de ne pas être au-devant de la scène. À titre d’exemple, prenons le cas des tubistes. Ces musiciens peuvent se prélasser ou se cacher derrière leur instrument sans que personne ne s’en aperçoive. Ils peuvent y engager une longue discussion ou s’y endormir.

 

Ce qui n’est pas le cas d’un musicien-trompettiste. Votre instrument de musique ne vous permet pas de vous cacher ou de faire une petite sieste en plein concert ou lors d’une répétition. Vous devez en tout temps adopter une bonne position. Vous devez être prêt à jouer à tout moment. En conséquence, vous ne pouvez pas vous offrir le luxe de vous relâcher au risque de dégrader la qualité sonore produite par votre trompette ou bien de manquer de souffle pour les morceaux composés des notes aiguës.

 

4-  Le manque de concentration lors du jeu

La concentration est l’un des éléments clés pour produire des sons précis et clairs et spécialement pour atteindre les notes les plus élevées. En effet, un trompettiste fait appel à son air pour émettre de longues phrases musicales douloureuses et lentes. Ainsi, vous ne pouvez en aucune manière vous permettre de vous distraire. Pour disposer du souffle nécessaire pour reproduire un titre particulier, vous devez être en mesure de soutenir un long et puissant souffle. Si tel n’est pas le cas, la pression d’air émis manquera de puissance et la sonorité voulue ne sera pas atteinte.

 

Jouer cet instrument à vent est un travail ardu qui se poursuit dès l’apprentissage et même jusqu’au niveau professionnel. Alors quel que soit votre niveau, vous devez faire preuve d’une bonne maturité, d’un self contrôle et bien vous concentrer sur un morceau. Ajouté à cela, vous devez être en mesure de jouer naturellement avec votre air. Sinon, vous risquez de ne pas pouvoir soutenir le souffle nécessaire pour jouer un titre précis.

 

 

5-      Lèvres peu musclées

Comme nous l’avons déjà abordé ci-dessus, la musculation des lèvres est très importante pour les joueurs d’une trompette. Cela va sans dire que pour réaliser avec succès les passages hauts, parfois forts ou laids que les compositeurs ont tendance à imposer aux trompettistes, vous devez disposer de lèvres bien musclées. Dans le cas contraire, il vous est impossible de jouer un titre jusqu’au bout surtout si vous avez affaire à un morceau difficile. À noter que la musculation des lèvres est un travail complexe et délicat. Elle requiert du temps, beaucoup de patience et de nombreuses pratiques.

Vous devez bien maîtriser le doigté de votre trompette. Cette dernière ne possède très peu de pistons. Ce qui rend le jeu assez complexe. Pourtant on attend de vous, en tant que trompettiste, que vous soyez capable de jouer les mêmes phrases musicales que les autres musiciens. Vous devez également veiller à jouer à la même vitesse que ces derniers. C’est la raison pour laquelle certains morceaux nécessitent une plus grande préparation lorsque vous le jouez avec cet instrument à vent.