Dernière mise à jour: 31.07.21

 

Pour débuter au piano ou pour se perfectionner, il faut savoir jouer sur les accords. Pour ce faire, il faut maîtriser le solfège, les accords de base et les gammes de musique. Les assimiler permet de bien jouer et de jouer plusieurs morceaux sans difficulté. Dès lors, que faire pour les apprendre et les mémoriser sans faute ? Nos réponses.

 

Avant toute chose, qu’entend-on par gamme de piano ?

Si le solfège se concentre sur les notes à lire sur une partition de piano et le rythme, les accords s’orientent plus vers les gammes. Par définition, une gamme piano correspond à une suite de notes correspondant à un même mode, soit mineur soit majeur. Une octave commence par la dernière note de la gamme. Celle-ci est inférieure si la gamme de piano est descendante et supérieure, si celle-ci est montante.

Autrement dit, une gamme de piano se définit en une suite ordonnée de différents niveaux de tonalités. Par exemple, la gamme Do Majeur compte 7 notes et une octave supérieure. Pour ce qui est du degré en harmonique, cela se réfère à la place de la note dans une échelle musicale.

Tour d’horizon sur les gammes majeures et mineures

La différence entre majeur et mineur en musique réside au niveau des intervalles de notes et de comment les tons et les demi-tons sont départagés dans une octave. En général, une gamme mineure renvoie à un mélancolique tandis qu’une gamme majeure aura des sonorités plus joyeuses.

 

Focus sur les gammes majeures

La gamme majeure se réfère à l’ancien Do dit mode ionien. Pour la jouer, une règle s’impose. Il faudra respecter scrupuleusement l’intervalle du mode suivant : ton/ton/demi-ton/ton/ton/ton/demi-ton. On désigne par ton, le passage entre 2 touches blanches. Un demi-ton (dièse ou bémol) est le passage d’une touche blanche à une touche noire. Si besoin, se renseigner sur l’ordre des bémols.

Pour vous y retrouver, pensez à acquérir un ouvrage expliquant les gammes majeures.

 

Focus sur les gammes mineures

La gamme de La mineur diffère de la gamme Do majeur. Mais chaque mineur a son majeur. En harmonie musicale, on dénote 4 types de gammes mineures :

 – Gamme mineure naturelle 

 – Gamme mineure harmonique 

 – Gamme mineure mélodique ascendante

 – Gamme mineure mélodique descendante 

Pour mieux comprendre les rouages de ces gammes de piano, vous pouvez prendre des cours en ligne.

 

Les étapes à suivre pour apprendre les gammes de piano plus simplement

 – Étape 1 : s’exercer une vingtaine de minutes par jour sur une gamme donnée afin de bien maîtriser toutes les gammes du piano (15 gammes mineures et 15 gammes majeures)

 – Étape 2 : travailler les doigtés en commençant avec un doigté idoine (un doigt par touche) afin de gagner en dextérité tant pour la main droite que gauche, mais aussi par rapport au travail du pouce

 – Étape 3 : maîtriser en abord la gamme Do Majeur avant basculer sur les autres gammes

Pour faciliter cet apprentissage, il faudra s’aider des éléments suivants :

Visionner les vidéos d’explications en ligne en plus ou à défaut de cours particuliers

Utiliser un métronome pour caler son rythme, lent ou rapide, sur des battements réguliers, mais aussi pour faciliter l’apprentissage des gammes

Varier le tempo petit à petit, c’est-à-dire augmenter la vitesse de jeu de piano à chaque fois qu’on maîtrise les gammes à un certain tempo

Mémoriser les notes en délaissant progressivement la lecture de partitions (si besoin se familiariser aux notes en les écoutant partout avec un casque anti bruit Bluetooth)

Travailler la main droite sans négliger l’accompagnement (accords avec la main gauche) pour acquérir l’habitude de jouer avec les deux mains en même temps

L’intérêt de la maîtrise des gammes au piano

Apprendre les gammes du bout des doigts permet simplement de devenir un bon pianiste et d’avoir un bon style de jeu.

D’une part, connaître le B.a.-ba des gammes mineures et majeures permet de mieux improviser. Il en est ainsi plus aisé de jouer n’importe quel morceau et dans n’importe quel style de musique. Pouvoir reconnaître la tonique des accords vous donne la clé pour pouvoir jouer facilement une série de notes, des solos et des chansons en totale improvisation.

D’autre part, cela aide à avoir une perception plus simple d’un morceau de piano. C’est ainsi que ce soit du Mozart ou du Chopin. Cela aide à faire des arrangements personnels d’un morceau donné.

Sinon, l’on doit apprendre les accords si l’on souhaite composer des morceaux. La connaissance de gammes de musique, des accords et des divers degrés est utile pour ceux qui veulent créer leur propre mélodie.

Pour atteindre ces différents objectifs, il peut s’avérer utile de s’exercer sur ses arpèges, d’écouter les morceaux des grands compositeurs pianistes et de vous procurer des cours/leçons/méthodes de piano pour débutants.

Hormis ces raisons relevant de la motivation personnelle, apprendre les gammes peut être d’intérêt technique. Cela est notamment utile pour maîtriser le délié des doigts (indépendance des doigts) pour mieux articuler les notes et avoir un jeu plus fluide. Cela sert aussi pour travailler la dextérité des mains, de manière isolée et ensemble. À travers la pratique des gammes, on acquiert la coordination et l’indépendance des doigts et des mains nécessaires pour jouer différents morceaux. Pour ce faire, il faut s’exercer sur divers tempos, nuances et accents. Puis, cela aide à s’accommoder des gammes altérées (jeu avec des touches noires).

Pour terminer, travailler ses gammes pour un pianiste est vital pour s’échauffer au niveau des articulations, des poignets et des mains. Cela aide aussi à stimuler et à muscler l’auriculaire et l’annulaire, souvent peu sollicités sur la majorité des gammes.

 

Quelques exercices pour maîtriser les gammes de piano et le passage du pouce

La maîtrise des gammes au piano repose en grande partie sur celle du passage du pouce. Au XVIIIe siècle, les pianistes usaient du pivot. Il s’agit d’une technique de jeu n’utilisant pas le pouce pour jouer les gammes. Entre l’époque Bach et Mozart, les techniques de jeu se sont améliorées avec le passage du pouce par pivot.

Cela avait eu pour effet de complexifier les morceaux de piano et d’obliger le musicien à utiliser l’ensemble de ses doigts. En pivotant et en passant le pouce sous le majeur, on se permet d’accélérer et de fluidifier le jeu. On devient aussi apte à maintenir les legato (notes liées). Concrètement, vous avez la correspondance suivante pour la main droite pour composer la gamme Do : Do/Pouce, Ré/Majeur, Mi/Index, Fa/Pouce, Sol/Majeur, La/Index, Si/Annulaire, Do/Auriculaire. Avec la main gauche, cet ordre de doigt est inversé.

Pour s’habituer à cette technique, ceux qui débutent peuvent s’en remettre à ces quelques exercices de piano :

S’entraîner sur la mini-gamme de Do

Il s’agit de jouer les 4 premières notes de la gamme Do c’est-à-dire Do-Ré-Mi-Fa avec la main droite. Parallèlement, on apprendra à jouer les 4 dernières notes de Do avec la main gauche c’est-à-dire Sol-La-Si-Do. En effectuant des allers-retours avec le pouce, on délie ses doigts et ses mains.

S’essayer à la gamme en mouvement contraire

Cette technique consiste à monter une main pendant que l’autre s’abaisse. On cherchera à créer un effet miroir. La main droite jouera les mêmes doigtés que la main gauche. Le son qui en résulte est parfois inaudible. Cependant, le but est de se focaliser sur le travail du pouce passant sous le majeur.  

S’exercer avec la mini-gamme en mouvement parallèle

Dans ce cas de figure, les 2 mains auront à jouer ensemble sauf qu’en abord, le passage de pouce se fera uniquement avec la main droite. Une fois cet aspect maîtrisé, on ira à contrecourant et on s’habituera au passage de pouce avec la main gauche.

Passer à la gamme complète en mouvement parallèle

Ici, le niveau se corse et requiert de la concentration. Il faudra décaler le passage de pouce entre les deux mains.

En résumé:

 – Une gamme, c’est une succession de notes conjointes. Elle peut être mineure ou majeure. La dernière note reprend la première note, mais à une octave inférieure ou supérieure. Les 15 gammes majeures et les 15 gammes mineures ont des sonorités bien distinctes. Apprendre les gammes revient à les assimiler toutes.

 – Il vaut mieux travailler ses accords 20 minutes par jour que 2 séances par semaine. Cela aide à la mémoire et au travail des doigts.

 – Les gammes s’apprennent une à une en commençant avec le Do majeur.

 – Il faut s’exercer avec les bons doigtés et les deux mains dans la même foulée.

 – La maîtrise des accords, des gammes et des arpèges s’avère vitale pour improviser, composer et simplifier la gamme de lecture d’un air de piano. Ils constituent les bases du piano.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES