Dernière mise à jour: 21.11.19

 

Nombreux sont ceux qui souhaitent apprendre le violon. Seulement l’apprentissage de cet instrument de musique nécessite l’assimilation de divers cours de la part du joueur. Des informations que la plupart ont du mal à retenir. Si tel est votre cas, trouvez dans cet article quelques points essentiels pouvant vous aider à améliorer votre jeu.

 

1—      Choisissez un violon qui vous correspond.

Avant d’apprendre à jouer du violon, vous devez bien choisir celui qui vous est adapté. Il ne suffit pas d’acheter un instrument de musique. Celui que vous allez acquérir doit correspondre à votre goût et à votre budget. Il doit être également facile à manier. En d’autres termes, vous devez pouvoir le prendre en main confortablement. Ne vous laissez pas influencer par les modèles tendance, de marque ou encore de meilleur prix. Offrez-vous celui qui vous donnera toujours envie de continuer malgré la difficulté de votre apprentissage. Trouvez ici une sélection des meilleurs produits.

 

2—      Soyez à l’aise lorsque vous pratiquez

Souvent négligée ou oubliée, la relaxation est un élément très important dans la pratique du violon. Pour que votre jeu soit naturel et fluide, vous devez être détendu. Si vous appréhendez votre apprentissage et doutez avant même de commencer, vous aurez du mal à vous harmoniser avec votre instrument.

L’astuce la plus simple est de respirer. Vous pouvez avoir des difficultés à retrouver entre la position, les doigtés, la lecture de la partition ou encore la vitesse de l’archet. Pour ne pas vous embrouiller, respirez. Vous pouvez par exemple faire des exercices de respiration et d’échauffement avant chaque pratique. Ils optimisent grandement votre relaxation et donc la qualité de votre jeu et du son.

 

 

3—      Prenez le temps de détendre vos épaules

Sachez que votre position impacte grandement sur la qualité de votre jeu. Une mauvaise posture est le meilleur moyen de fausser vos notes. Si vous faites partie des personnes qui ont tendance à avoir le dos voûté, les épaules crispées au fur et à mesure que vous jouez, ne vous attendez pas à ce qu’il y ait une amélioration dans votre manière de jouer.

Pour y remédier, apprenez à vous connaître. L’observation de soi est un bon moyen pour ajuster les postures inadaptées. Vous pourrez déterminer à quel moment vous commencez à vous sentir tendu. En conséquence, vous pourrez vous arrêter, vous détendre en faisant des exercices de respiration. Une fois détendue, remettez-vous à jouer en veillant à baisser vos épaules. Cet exercice peut vous amener à interrompre votre jeu à plusieurs reprises au début. Par contre, plus vous y travaillez sérieusement, plus vite, votre corps adoptera les bons réflexes.

 

4—  Faites des petites pratiques continues

Si vous êtes un débutant, faites de courtes pauses lorsque vous pratiquez. Il vous sera plus facile d’évoluer. Souvent, quand nous commençons à apprendre un instrument de musique, nous avons tendance à vouloir nous améliorer rapidement, que nous passons trop de temps à pratiquer. Cette méthode n’est pas très recommandée.

En effet, jusqu’à ce que vous maîtrisiez les bonnes positions, vous pourrez toujours vous crisper. Ce qui altère la qualité sonore de votre violon ainsi que votre façon de jouer. Résultat, vous ne pourrez pas progresser.

Le mieux est de vous reposer un peu lorsque vous sentez que vous commencez à être tendu. Vous pouvez par exemple le temps d’une pause vous lever pour faire des étirements. Organisez votre emploi du temps pour que vous puissiez jouer 30 à 40 minutes chaque jour ou tous les deux jours au lieu de passer 3 heures à pratiquer en fin de semaine.

 

5—  Positionnez naturellement votre corps sur votre archet

Toujours dans l’optique d’optimiser la qualité de votre posture, prenez en compte la pression que vous mettez sur l’archet. Ainsi, pour que votre archet puisse produire des sons clairs et pleins, vous devez être en mesure de n’y mettre que le poids naturel de votre épaule et de votre corps. Cette posture peut s’avérer difficile si vous avez du mal à vous relaxer. De ce fait, entraînez vos bras et vos mains à se détendre. Prenez le temps de faire un exercice de relaxation pour permettre à votre épaule et votre coude d’être souple et de se positionner naturellement. Une fois cette technique maîtrisée, vous obtiendrez la pression idéale permettant à votre violon d’émettre une bonne sonorité.

 

 

6—      Maintenez bien votre archet avec votre main droite

Pour améliorer le son et vous aider à progresser, vous devez bien placer votre archet c’est-à-dire au centre. Positionnez-le entre le chevalet et la fin de la touche en veillant à ce qu’il soit bien horizontal donc perpendiculaire à vos cordes. Servez-vous d’un miroir pour maintenir cette position. Gardez vos doigts bien posés sur l’archet sans pour autant le serrer. Pensez à vous en procurer un à acheter ou un violon avec cet accessoire que vous pourrez confortablement guider. Si vous avez du mal à choisir, n’hésitez pas à demander des conseils à votre professeur ou à chercher des solutions en ligne.

La vitesse de votre archet impacte sur le son et la qualité de votre jeu. Si vous appuyez trop fort en utilisant un modèle lent, vous risquez de vous retrouver avec une sonorité grinçante. À l’inverse, si vous n’appuyez pas assez fort avec un archet rapide, votre jeu manque de poids. Par conséquent, attendez-vous à ce que le son produit par votre instrument soit saccadé ou trop léger.

 

7—      Faites divers exercices pour le son

Une fois que vous constatez des améliorations au niveau de la qualité sonore de votre instrument de musique, vous saurez alors que vous progressez. Vous pouvez vous améliorer en effectuant quelques exercices faciles et efficaces comme travailler sur des cordes à vide. Cette technique vous permet de vous rendre plus attentif à l’inclinaison et au positionnement de votre archet.

Une autre alternative est de jouer en improvisant. L’improvisation vous permet d’analyser la sonorité et le rythme de votre archet. Pour finir, entraînez-vous sur les gammes. Vous pouvez aussi vous exercer à mémoriser vos partitions. À force de répéter les mêmes notes, vous améliorez votre concentration sur la qualité du son émis par votre violon.