Dernière mise à jour: 23.09.21

 

Comme son nom l’indique, le jazz manouche est un style de musique jazz se référant sur les styles d’autres musiques notamment celui de l’Europe centrale, des États-Unis, de la chanson française et bien d’autres. Avant de parler des différents artistes les plus connus dans le jazz manouche, voyons d’abord ce qui le caractérise.

 

Histoire du Jazz manouche

Les premières personnes ayant créé ce style de jazz manouche sont Django Reinhardt et Stéphane Grappelli. Ils ont commencé par les instruments à cordes. Ensuite, des accordéonistes, des bassistes et des clarinettistes viennent s’ajouter à la liste. Depuis, le jazz manouche n’a pas cessé d’évoluer avec l’arrivée de nouveaux musiciens. Après la mort du fondateur du jazz manouche (Django Reinhart), les personnes de son entourage ont fait en sorte que cela continue.

Il s’agit de Matelo Ferret, père de deux de ses premiers apprentis. Ils ont débuté avec des diffusions privées. Grâce à de nouveaux artistes, les représentations se font désormais dans les lieux publics, notamment les cafés et les restaurants. Les principaux instruments utilisés dans le jazz manouche sont la guitare acoustique, le violon et la contrebasse. À cela s’ajoutent l’accordéon et la clarinette. Les guitares manouches sont souvent les versions Selmer et Selmer- Maccaferri.

Top 5 des groupes et artistes connus de jazz manouche

 

1. Biréli Lagrène

Biréli Lagrène est né en 1966. Il est issu d’une famille de tradition manouche. Il a su jouer de la guitare gitane dès l’âge de 4 ans. À 8 ans, il a su reprendre le répertoire de Django Rainhardt avec une technique de jeu particulière. Ensuite, il remporte le festival de la musique tzigane. Il a continué à avoir du succès dans la musique. Grâce à ses talents, il a pu jouer aux États-Unis pendant plusieurs années aux côtés d’autres musiciens comme Stéphane Grappelli, Benny Goodman, Benny Carter, etc.

Quand il a rencontré le bassiste Jaco Pastorius, il s’est penché vers le jazz fusion et en a créé des albums comme Stuggart Aria. Depuis, il a adopté plusieurs styles de jazz notamment le style rock et le style acoustique. En effet, sur Acoustics moments en 1990, on le voit jouer avec une guitare et une basse électrique. D’autres albums furent créés à savoir Jazz in Marciac (1994), Gipsy Project et Gipsy Project and Friends (2001), etc.

 

2. Angelo Debarre

Angelo Debarre a su aussi jouer les accords jazz manouche très tôt. C’est le fondateur du « Angelo Jazz Quintet ». Ensuite, il crée un quartet avec l’accordéoniste Ludovic Beier. C’est ce qui a d’ailleurs attiré l’attention de Sanseverrino et de Thomas Dutronc, deux célèbres artistes de variétés. En 1989, Angelo Debarre a produit un album intitulé Gypsy Guitars pour le label de Hot Club Records aux côtés de Serge Camps et Frank Anastasio à la contrebasse.

Cet album est devenu d’ailleurs une référence de jazz manouche. En 1998, il y a eu l’album Caprice en collaboration avec plusieurs musiciens notamment le violoniste Florin Niculescu, Philippe Cuillerier et Max Robin comme guitaristes, Bojan Zulfikarpasic au piano, Bernard Maladain à la contrebasse et Xavier Desandre navarre comme percussionniste.

Étant un artiste très talentueux, on a pu le voir jouer avec le groupe Bratsch avec d’autres célèbres artistes y compris Biréli Lagrène. Sa discographie a d’ailleurs connu un grand succès ces dernières années dont les plus récentes sont Gipsy Unity- Complicité en 2013, Valse Pour Mio Cavo (Noleg Vietato) en 2015, La Valse Bohémienne en 2018, etc.

 

3. The Rosenberg Trio

The Rosenberg Trio est l’un des groupes les plus populaires du Jazz manouche. Durant plus de 20 ans, le groupe n’a pas cessé de jouer sur le plan international. Il est composé de Nonnie Rosenberg et de Nous’che Rosenberg (deux frères) dans la section rythmique et le soliste Stochelo Rosenberg (le cousin).

Leur musique exprime justement la bonne parole du swing reflétant ainsi le standard jazz et la tradition du grand Django Reinhardt et de Stéphane Grappelli. Il fut un moment où le groupe a joué et composé avec ces deux grands noms du Jazz manouche. En 2010, le trio Rosenberg avec Biréli Lagrène comme invité ont diffusé « Djangologists » en hommage à Django Reinhardt.

 

4. Tchavolo Schmitt

Né en 1954 à Belleville, Tchavolo Schmitt fait partie des meilleurs guitaristes de jazz manouche. C’est sa mère qui l’a initié à la guitare dès l’âge de 6 ans. Il a su ensuite développer son talent dans le style manouche et a pu conquérir d’autres régions outre l’Alsace, sa région d’origine. Depuis, il est devenu un musicien très respecté parmi ses pairs.

Il a d’ailleurs été toujours au rendez-vous dans les lieux mythiques du swing manouche où on trouve également de nombreux chanteurs de Jazz français (à la Porte de Montreuil ou à la Chope des Puces à Saint-Ouen). Il est réputé comme étant l’un des dignes héritiers de Djando Reinhardt.

5. Raphael Faÿs

Raphael Faÿs est l’un des rares guitaristes et compositeurs français dans le monde du jazz manouche. En effet, c’est un artiste polyvalent qui a su adopter plusieurs styles notamment le jazz, le flamenco, le swing manouche, le jazz fusion voire le classique. C’est ce qui le distingue des autres musiciens célèbres de jazz manouche.

Il a commencé à jouer à l’âge de 5 ans. Après avoir appris le solfège et la guitare classique à l’Académie de guitare de Paris, il a produit des musiques avec un style propre au jazz dans des bars parisiens, dans les marchés aux puces, dans d’autres lieux publics, etc. En 1976, il est devenu de plus en plus populaire suite à sa première apparition télévisée. Il a su montrer son talent en reprenant les morceaux du guitariste de picking Marcel Dadi dans un style standard jazz et swing manouche.

Certes, le jazz manouche est un style ancien, mais nombreux sont les artistes qui continuent à le jouer actuellement. Rien de tel que d’écouter ce genre de musique en famille lors d’une soirée barbecue en utilisant votre meilleure plancha gaz.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES