Dernière mise à jour: 15.11.19

 

Le violon est sans conteste l’un des plus beaux instruments de musique qui existe. Il se distingue des autres par sa chaleur émotionnelle ainsi que sa sonorité éblouissante. Cependant afin que ses 4 cordes puissent sonner harmonieusement, il convient de bien l’accorder. Tour d’horizon sur les différentes techniques permettant d’accorder correctement un violon.

 

Ce qu’il faut savoir avant d’accorder un violon

Certes, il s’agit ici d’une tâche qui est loin d’être évidente, mais en adoptant les bonnes techniques, cela deviendra plus facile. Qui plus est, accorder son violon est fondamental afin d’aiguiser davantage son écoute musicale.

Concrètement, à chaque utilisation, il est plus qu’indispensable d’accorder son violon. Le but étant de jouer juste sous peine de chagriner l’oreille. En effet, pour que le violon puisse jouer en harmonie, celui-ci requiert de la grande justesse. Même un décalage de fréquence à un demi-ton suffit à sonner faux tout en rendant horrible un morceau. Donc, accorder un violon, c’est s’assurer que toutes les cordes à vide se situent dans des intervalles de fréquences exactes. Dès lors que le violon est bien accordé, il permet d’éviter les dissonances quand on joue avec d’autres musiciens.

Par ailleurs, un violon dispose en général de 4 cordes, voire 5 ou 6. Afin qu’elles puissent sonner harmonieusement, elles doivent être accordés en quintes, c’est-à-dire que chacune d’elles doit être séparée d’une distance de 5 notes : la corde aigüe qui est la plus fine doit être en Mi (660 Hz), les cordes suivantes en La (440 Hz), en Ré (294 Hz) et en Sol (196 Hz). Pour les violons à 5 cordes, la 5e s’accorde en Do (plus grave que la corde de Sol).

Mais pourquoi accorder un violon à chaque utilisation ? C’est tout simplement parce qu’à chaque fois qu’on joue avec, chaque corde e tendance à se détendre petit à petit. Puis, il y a aussi la variation de température qui pousse celles-ci à se désaccorder naturellement.

 

 

Adopter une bonne posture pour accorder un violon

Pour que l’accordage du violon soit précis et efficace, une bonne posture s’impose. D’abord, il faut s’asseoir puis poser la caisse de résonnance de l’instrument sur les cuisses. Maintenant que le violon est face à soi, c’est le moment de procéder à l’accordage en s’attaquant directement aux chevilles pour influer sur les distances entre les notes.

Le processus est donc très simple, il faut tourner la cheville afin de moduler la tension de la corde qu’on souhaite accorder jusqu’à atteindre la bonne note : faire tourner l’élément dans le sens des aiguilles d’une montre pour augmenter la tonalité et vice-versa. Bien qu’étant un principe primitif, les chevilles demeurent un mécanisme efficace pour un accordage rapide et précis. Cette opération peut se faire soit en se référant à un autre instrument déjà accordé comme le piano ou le clavier, soit en en utilisant un accordeur.

 

Se munir d’un outil pour accorder un violon

À moins d’avoir une oreille absolue, les musiciens ont besoin d’une référence pour accorder un instrument de musique. Aujourd’hui, il existe tout un panel d’outils conçus spécialement pour s’y prendre. D’abord, il y a les accordeurs électroniques qui sont des outils extrêmement précis en mesure de déterminer la fréquence de n’importe quelle note. Ils indiqueront précisément si une corde est trop basse ou trop haute dès lors que vous jouez une note. C’est sans conteste la manière la plus facile d’accorder avec exactitude un violon.

Pour ceux qui sont réticents à l’idée d’acquérir un accordeur, ils peuvent télécharger une application mobile dont l’objectif est de transformer les Smartphones en des accordeurs électroniques. D’autre part, il est aussi possible d’utiliser un diapason pour accorder efficacement un violon. De toute façon, c’est l’outil d’accordage par excellence utilisé par les violonistes avant l’apparition des accordeurs électroniques. Cet accessoire est en mesure de générer une note pure et précise une fois frappé. En ce qui concerne les violons électriques, le recours à une pédale à effet unique ou multieffet peut s’avérer indispensable pour les accorder. Quel que soit l’outil utilisé, il faut toujours commencer l’accordage avec la corde La.

 

Pourquoi pas opter pour un instrument déjà accordé comme référence ?

Hormis le recours à un outil d’accordage, il est aussi possible de se référer à un instrument qui est déjà bien accordé pour assurer cette opération : un piano, un autre violon, un clavier, un sifflet d’accordage, et ainsi de suite. Tout comme avec les outils d’accordage, on commence d’abord avec la corde La. Après avoir obtenu cette note, il est ensuite possible d’accorder le violon par le système des quintes ou copier tout simplement les notes générées par l’instrument de référence. Cependant, cette méthode d’accordage se destine particulièrement aux musiciens aguerris sachant qu’elle requiert une bonne oreille musicale.  

 

Accorder un violon par le biais des accordeurs fins

Lorsque la corde pincée à vide est légèrement désaccordée, le musicien n’est pas obligé d’accorder son violon via les chevilles. Il suffit juste d’utiliser les accordeurs roulés, ces petites vis circulaires se trouvant près du chevalet, ou plus précisément à l’endroit où les cordes prennent leur insertion. Pour une note à ajuster qui est trop basse, il convient de tendre la corde concernée en tournant la vis d’accordage dans le sens des aiguilles d’une montre. À contrario, pour une note trop aigüe, il faut tourner inversement la vis pour détendre celle-ci. Là, le musicien doit également se mettre dans une bonne position pour faciliter l’accordage : utiliser la main gauche pour visser ou dévisser l’accordeur fin pendant que la main gauche fait sonner la corde avec l’archet.

 

 

Bien connaître les points de vigilances

Pour les débutants, accorder un violon se révèle comme étant un véritable chemin de croix. Mais au fil du temps, ils peuvent s’y adapter, à condition de bien connaître les erreurs à éviter. D’abord, lorsqu’on accorde un violon, il ne faut pas trop tendre la corde au risque de la casser facilement. Le cas échéant, il faut éviter de partir dans un hourvari de cris, car casser une corde, ça arrive à tout le monde, surtout lorsqu’on est débutant.

Il faut tout simplement acheter un nouveau jeu de cordes dans un magasin de musique puis recommencer l’accordage tout en évitant que de casser à nouveau la corde toute fraîche. Si vous en utilisez de neuves, sachez que celles-ci mettent du temps à se stabiliser. Du coup, il faudra les accorder régulièrement. Dans l’éventualité où les ajusteurs fins seraient hors services, il faut les desserrer complètement pour ensuite raccorder le violon avec les chevilles.