Dernière mise à jour: 21.11.19

 

Sachant que le violon et l’alto appartiennent à la même famille du quatuor à cordes frottées à laquelle s’ajoutent la contrebasse et le violoncelle et présentent quelques similarités, il peut parfois être difficile de les différencier. Pourtant, ce sont deux instruments bien différents. Leur dissemblance réside notamment au niveau de leur dimension qui influence en effet leur sonorité ainsi que leur technique de jeu.

 

La différence au niveau de la taille

Avant d’entrer un peu plus dans les détails, il convient de savoir que l’alto existait déjà bien avant les violons. À son origine, l’alto était connu sous l’appellation de violes de gambe et apparaît sous diverses tailles. Il a été créé du fait que les orchestres avaient besoin d’un instrument en mesure de générer une sonorité puissante que la contrebasse. Quant au violon, qui a vu le jour après l’alto, celui-ci est composé de 71 éléments de bois assemblé les uns aux autres.

À première vue, la différence de taille entre le violon et l’alto est évidente : la caisse de résonnance de ce dernier oscille notamment entre 41 et 41 cm contre 35 à 36 cm pour un violon. Mais dans tous les cas, ces deux instruments à cordes frottés sont disponibles en différentes tailles en fonction de l’âge et du gabarit du violoniste ou de l’altiste. Afin de déterminer quelle est la taille de violon ou de l’alto la plus adéquate, il convient de mesure la distance entre la paume de main du musicien et son cou. Pour cela, il faut juste tendre le bras parallèlement au sol.

Ainsi, pour une personne adulte, cette distance doit être de 60 cm minimum pour le choix d’un violon professionnel et de 67 cm pour celui d’un alto. L’altiste doit dans se pencher sur une version de 16’’ et un modèle 4/4 pour un violoniste. Donc, pour un alto, on parle d’un instrument à 12’’, 13’’, 14’’, 15’’, 15 1/2’’, 16’’ et 16 1/2’’ alors que pour un violon, on fait référence à 1/16, 1/10, 1/8, ¼, ½, ¾ et 4/4.

 

 

La différence au niveau du poids

En étant de faible envergure, le violon est naturellement plus léger que le l’alto. Qui plus est, ce dernier se compose de plus de matières que le premier. Bien que le mode de jeu qu’il offre soit très similaire à celui du violon, son maintien requiert plus de force, essentiellement au niveau du bras. Il est dans ce cas normal si l’alto, à son origine, était tenu verticalement sur les genoux, à l’instar du violoncelle. Son poids est environ de 580 g alors que celui du violon est de 460 g.  

 

La différence au niveau de l’écart des doigts

Sachant que le violon est plus petit que l’alto, l’écart des doigts sera dans ce cas moins conséquent dans son jeu du fait que celui entre les cordes est moins important que sur un alto. Cela a un impact sur la dextérité des doigts.

 

La différence au niveau des cordes utilisées

Même si l’alto et le violon sont des instruments à cordes frottés, ils présentent une différence au niveau de leur sonorité. Comme le premier est légèrement plus grand, il émet un son plus grave alors que le violon, de par sa petite taille mise plutôt sur l’aigüe. Qui plus est, les cordes de l’alto sont davantage plus épaisses que celles du violon et requièrent plus de puissance pour pouvoir les jouer efficacement. La corde la plus grave de l’alto est le Do et la plus aigüe est le La, tandis que le violon commence en Sol qui est la corde la plus grave et se termine en Mi, la plus aigüe.

Au niveau de l’accordage, les cordes d’un alto et d’un violon sont accordées en quinte juste, c’est-à-dire avec un intervalle tonal de 5 notes à moins que l’instrumentiste désire opter pour un accordage spécifique comme la scordatura. Donc, pour l’alto, les cordes (de la plus grave à la plus aigüe) sont notamment Do, Sol, Ré, La tandis que celles du violon sont Sol, Ré, La, Mi. Bref, le violon possède une gamme supérieure à celle de l’alto.

 

La différence au niveau du style de jeu

Comme déjà susmentionnée, la taille imposante du violon alto signifie que l’instrument en question est plus lourd. Dans ce cas, il soumet le corps à des contraintes physiques considérables. Puis, un alto oblige également l’altiste à réaliser des écarts plus importants au niveau de ses doigts du fait de la longueur des cordes dont il est équipé. Du coup, les mouvements des mains de l’altiste seront davantage plus restreints, sans parler de son bras qui est déjà mis en rude épreuve.

Bref, la maîtrise de l’alto requiert plus d’entraînement et d’efforts physiques pour pouvoir gérer son poids, les écarts des doigts ainsi que ses cordes épaisses. De plus, il faut aussi que la main gauche de l’altiste soit plus souple et plus rapide dans la mesure où l’écart entre chaque doigt est plus conséquent. En revanche, le violon lui offre un confort de jeu plus conséquent que l’alto bien qu’il soit considéré comme l’instrument le plus difficile à apprendre.

En outre, on constate également une différence au niveau de la manière dont l’instrumentiste doit manier son archet afin de générer la sonorité voulue. Le violon étant de faible envergure, l’archet sera lui aussi moins imposant, donc plus léger alors que celui de l’alto est beaucoup plus long et plus lourd.

 

 

La différence au niveau de la sonorité

Compte tenu de sa taille imposante ainsi que de ses cordes légèrement plus épaisses, l’alto a été spécialement conçu pour produire un son plus sombre, plus grave, plus chaud, plus velouté, plus rond et plus moelleux comparé à celui du violon qui est plus limpide, plus brillant s’exprimant sur une gamme plus étendue. De plus, le violon offre un timbre plus uniforme qu’on ne trouve pas chez un alto.

Dans ce cas, le violon peut s’adapter parfaitement à de nombreux styles musicaux. Le violoniste peut mettre en évidence son style de jeu pour apporter sa propre sauce mélodique à un registre musical en particulier, alors que l’altiste, dans la plupart du temps, prend le rôle d’accompagnant. Au sein d’un orchestre, celui-ci vise à accentuer la mélodie du violon ainsi que les basses d’un violoncelle.

Si vous êtes en quête d’un violon ou d’un alto, trouvez ici une sélection des meilleurs produits du moment.