Dernière mise à jour: 22.11.19

 

Entre un violon électrique et un violon acoustique, il est parfois difficile de faire le choix pour ceux qui désirent s’initier à ce genre d’instrument. On a envie de miser sur ce dernier comme allié d’apprentissage, mais on a du mal à résister au charme du premier. Avant de s’orienter vers un modèle acoustique ou électrique, il convient de bien connaître les différences entre les deux.

 

Les grandes différences entre violon acoustique et électrique visuellement parlant

À première vue, un violon acoustique ou classique dispose d’une structure creuse, une caisse de résonnance permettant d’amplifier naturellement les vibrations des cordes. Par contre, un violon électrique s’articule notamment autour d’une structure pleine qui ne génère aucun son audible tant qu’il n’est pas amplifié par le biais d’un appareil externe comme des enceintes ou des amplis.

Du fait qu’il s’appuie sur un corps creux, le modèle classique est plus léger qu’un violon électrique disposant d’un corps plein. Le violon acoustique pèse environ 480 g alors qu’une version électrique a un poids astronomique d’environ 700 g, voire plus. Puis, avec les commandes se situant au niveau du chevalet, les violons électriques peuvent apporter une sensation de lourdeur.

Quant à l’apparence, un modèle classique, comme son nom le laisse supposer, dispose systématiquement du même design, et ce quels que soient le modèle et la taille. Le violon électrique est plus sophistiqué au niveau design et ne respecte aucun tracé prédéfini bien que celui-ci respecte à la lettre les éléments essentiels de jeu.

Toujours concernant le visuel, le violon acoustique compte 4 cordes : Mi, La, Ré, Sol (de la plus fine à la plus épaisse).  Un modèle électrique, quant à lui, est souvent muni de 5 cordes minimum, soit une corde de Do s’ajoutant à celles qui sont standards. Grâce à ces éléments en sus, le modèle électrique est en mesure de jouer une note plus grave, à l’instar des altos.

 

 

Les grandes différences entre violon acoustique et acoustique au niveau du jeu

Doté d’une caisse de résonnance, le violon classique ne requiert aucune technologie spécifique pour fonctionner efficacement. Son corps creux suffit amplement pour amplifier naturellement sa sonorité avec son chevalet qui facilite la transmission des vibrations. A l’inverse, un violon électrique n’est pas en mesure de générer une sonorité naturelle comme celle d’un modèle acoustique. Il est dans ce cas normal si ce genre de violon est aussi connu sous l’appellation de violon « silencieux ». Du fait qu’il n’a pas un corps de résonance, la vibration des cordes sera retranscrite en un signal sonore par le biais des capteurs se trouvant dans le chevalet. Cela sera ensuite transmis à un amplificateur.

Il est dans ce cas impossible de jouer un violon électrique sans appareil externe. Quant à sa qualité sonore, celle-ci dépend grandement du type de chevalet ainsi que des capteurs qu’il contient. Bref, un violon acoustique, en plus de sa sonorité naturelle, garantit une sonorité subtile et nuancée. Sa version électrique, quant à elle, permet de générer une palette de sons largement plus étendue grâce à l’utilisation d’une pédale d’effet. Cependant, ses nuances sonores sont moins subtiles.

 

Violon électrique ou acoustique, telle est la question !

Au vu de ses quelques différences, à chaque utilisation son violon. De plus, il n’est pas rare de rencontrer des violonistes expérimentés qui disposent à la fois d’un modèle acoustique et électrique. Ces musiciens peuvent opter pour l’un ou l’autre en fonction du contexte autour des sessions de jeu. Par exemple, lors de concerts de musique classique ou durant les cérémonies à l’église, ils vont automatiquement utiliser la version acoustique et préfèreront la version électrique pour accompagner un rythme musical comme le rock, le hip-hop… .

Cependant, comme pour tout autre instrument de musique, il est toujours conseillé de se pencher sur l’acoustique pour commencer. Encore plus pour le violon qui est l’un des instruments les plus techniques qui existent. Pour un débutant, il est plus difficile de jouer une note juste, car il faut être extrêmement précis pour exploiter au maximum sa sonorité d’une telle richesse et pleine de surprise.

Pour ceux qui n’ont jamais joué au violon, il est difficile de commencer avec un modèle électrique. D’abord, ce genre d’instrument est d’une lourdeur considérable comparé à la version acoustique. De plus, lorsqu’un violon est trop lourd, il fatigue très rapidement les mains comme les bras et peut certainement être à l’origine de tendinites. De par l’absence de la caisse de résonnance, un violon électrique ne génère du son que lorsqu’il est amplifié sur un appareil externe. 

Donc, pour pouvoir la maîtriser, le violoniste débutant est dans l’obligation d’investir dans des appareils comme les amplis, les enceintes, les casques haute-fidélité, les pédales d’effets…, alors que l’instrument en question est déjà cher. Avec un violon moins cher, l’apprenti pourra s’affranchir de tous ces accessoires pour entendre ce qu’il joue directement dans ses oreilles. Il pourra ainsi nuancer ses notes en ressentant parfaitement les vibrations du son du violon classique.

Bref, il est conseillé d’apprendre toutes les bases du violon avec un modèle acoustique. En plus, les professeurs de ce genre d’instrument préconisent toujours le recours à un violon classique pour faciliter davantage l’apprentissage. Une fois tous les fondamentaux acquis, le violoniste pourra enfin évoluer vers les versions électriques.

 

 

S’initier au violon sans pour autant perturber l’entourage

Pour ceux qui désirent apprendre tranquillement le violon sans avoir à abrutir leur entourage, il est possible d’alléger la puissance sonore de l’instrument grâce à ladite « sourdine ». Une fois fixé sur le chevalet, cet accessoire se chargera de réduire de 20 à 80 % le volume généré par la caisse de résonnance tout en absorbant efficacement les vibrations. Le violoniste a le choix entre deux types de sourdines : primo celle d’appartement qui est conçue pour absorber le bruit émis par l’instrument et secundo celle d’orchestre qui vise à compresser le son du violon afin qu’il ne puisse couvrir ceux des autres instruments.

Donc, pour les débutants, la première option est la plus convenable. Pour dénicher un bon instrument, ainsi que les accessoires indispensables comme la sourdine, il faut se rendre directement auprès des magasins de musique physiques ou en ligne.