Dernière mise à jour: 31.01.23

 

Connaissez-vous l’equaliseur ? Vous en avez déjà entendu parler sans savoir exactement de quoi il s’agit et à quoi peut-il servir ? Pourtant, il s’agit d’un outil essentiel au mixage et à la production musicale. Vous souhaitez en apprendre davantage ? Alors découvrez dans les lignes qui suivent ce qu’est un equaliseur et comment l’utiliser.

 

Qu’est-ce qu’un equaliseur ?

La définition la plus simple que l’on puisse donner à un equaliseur, en abrégé EQ, est qu’il s’agit d’une sorte de commande de volume. Il nous permet de rendre une partie du spectre des fréquences plus ou moins présente. Vous vous dites que cette définition simple semble toujours difficile à comprendre ? Ne vous inquiétez pas, nous allons prendre un exemple pour vous éclairer.

En utilisant les commandes Bass ou Treble de votre sono, vous rendez plus intenses ou plus atténués respectivement les graves ou les aigus en écoutant un morceau. Vous avez utilisé dans chaque cas un equaliseur.

Si ceci constitue le principe d’usage de cet outil en théorie, voyons-le en pratique. Lorsqu’il y a un arrangement où l’on a utilisé plusieurs instruments dans la même gamme de fréquences, on a l’impression de ne plus entendre certains d’entre eux.

L’utilisation d’un equaliseur vous aide à différencier ces instruments en faisant ressortir certains en particulier. Ce traitement audio de base vous aide aussi à corriger les imperfections ou à accentuer les bons côtés de la tonalité ou du timbre d’un son.

 

Le processus d’égalisation

Dans cette forme de traitement audio, il y a un processus à suivre. Il consiste à supprimer au premier plan les fréquences qui se trouvent être indésirables pour ensuite augmenter celles qui offrent du bon son. Le but est d’avoir le bon équilibre afin que l’intégration des sons les uns aux autres durant un mixage se fasse comme il se doit.

Prenons un exemple pour mieux vous éclairer, les basses fréquences peuvent être supprimées avec un filtre passe-haut. En effet, elles peuvent n’ajouter rien de particulier à une partie de chant ou de guitare alors que cette suppression permet de donner de la place à la batterie et à la basse. Ce traitement audio permet aussi d’améliorer l’intelligibilité de la voix en amplifiant par exemple les fréquences correspondantes.  

Comme c’est la gamme de l’audition humaine pouvant entendre entre 20 Hz à 20 kHz qui est ciblée par ce traitement, la répartition des fréquences en différentes gammes du spectre audio s’impose. Elles sont réparties en Sub Bass, en Bas-médiums, en Médiums, en Upper Mids et en Aigus.

 

Le type d’equaliseur

Cet outil de traitement audio existe sous différentes formes et sous plusieurs tailles. Toutefois, il existe deux types différents que l’on pourrait distinguer à savoir les EQ paramétriques et les EQ graphiques.

Pour l’EQ à bandes, c’est le constructeur qui impose les plages de fréquences tandis que pour l’EQ paramétrique, c’est l’utilisateur qui les choisit. L’equaliseur graphique propose un nombre de bandes variable qui relève ou abaisse le niveau du signal de plus ou moins 12 dB et qui couvre le spectre audio de 20 Hz à 20 kHz.

Un EQ paramétrique de son côté emploie des plages de fréquences que l’utilisateur choisit. Il se caractérise par sa répartition en basse, médium haut, médium bas et aigu en 2, 3 ou 4 bandes. Couramment l’EQ graphique s’utilise en phase finale lors d’un mixage tandis que celui paramétrique intervient dès la prise de son.

Il existe plusieurs plug-ins d’égalisation qui se caractérisent par l’unicité des boutons et des commandes qui les accompagnent. Cependant, le fonctionnement de base d’un equaliseur sono reste le même. Pour un EQ paramétrique standard par exemple, nous pouvons citer les commandes telles que filtres, pente, Q Valeur, fréquence et gain.

Comment utiliser un equaliseur ?

Différentes raisons peuvent vous amener à utiliser un equaliseur durant un mixage. Toutefois, nous allons classifier ces raisons en deux groupes conduisant à deux types d’usage de cette forme de traitement audio : l’égalisation corrective et l’égalisation créative.

L’usage premier que l’on peut faire d’un EQ est de corriger un problème de fréquences après l’enregistrement. En effet, lors d’un enregistrement, différents problèmes font parfois surface. Ceux-ci peuvent être liés aux parasites électriques ou électroniques, aux mauvais équilibres de fréquence en raison d’un microphone mal placé ou à des résonances liées à l’acoustique de la pièce.

Il se pourrait aussi qu’après l’enregistrement, l’on s’aperçoive que certaines bandes de fréquences sont trop fortes par rapport à ce à quoi l’on s’attendait. Un equaliseur vous permet de les atténuer ou de les corriger si cela constitue un problème pour vous.

Un equaliseur permet aussi de mieux faire ressortir les éléments que vous aimez mieux entendre lorsque vous réalisez un mixage. Pour ce faire, il suffit d’amplifier les fréquences que vous voulez mettre en avant pour un meilleur rééquilibrage du spectre de fréquences de la piste.

L’EQ est également utilisé pour séparer des instruments lors du mixage. Durant un mixage, les fréquences de toutes les pistes, incluant instruments et voix, devraient avoir un bon équilibre. Tous les instruments ainsi que les voix devraient être bien audibles et l’equaliseur permet de séparer leurs fréquences.

Cet outil évite à ce que les pistes audio et les bandes de fréquences s’additionnent ou se fusionnent sans aucune harmonie entre elles. Vous pouvez aimer mieux faire ressortir le son d’un instrument en particulier comme l’ocarina au lieu d’un autre selon vos besoins.  

Par ailleurs, l’EQ est aussi utilisé pour la génération d’effets spéciaux lorsque vous faites travailler votre créativité durant un mixage. C’est le cas par exemple d’ajout d’effet type téléphone pour lequel c’est sur des courbes d’égalisation très resserrées que l’on se base.

 

Les limites de l’equaliseur

Malgré les différentes possibilités qu’offre un EQ, il ne s’agit pas non plus d’un outil magique qui crée ce qui n’existe pas. Son action corrective a des limites et certains problèmes restent compliqués à supprimer comme un bruit de fond trop important qui affecte tout le spectre de fréquences.

De ce fait, il est important de réaliser un excellent enregistrement du mieux que vous le pourrez pour ensuite passer au mixage. De cette manière, l’EQ vous sera d’une grande aide, que ce soit pour des actions correctives ou créatives.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES