Dernière mise à jour: 23.09.21

 

Si vous cherchez à avoir une belle voix ou du moins, l’améliorer, il vous faudra effectuer une certaine série d’exercices qui vous aideront à découvrir et travailler votre timbre de voix et à enrichir votre tessiture vocale. Vous vous demandez sûrement ce que tout cela peut bien être ? Pas de panique, nous les détaillerons tous un peu plus bas.

 

Quels exercices pour travailler sa voix ?

Comme on dit, « c’est en forgeant qu’on devient forgeron ». Pour avoir une belle voix, vous devez effectuer quelques exercices, et ce, quotidiennement, que vous soyez amateur ou professionnel. Sachez que les plus belles voix s’entretiennent.

Le premier point essentiel : l’échauffement. Lorsque vous chantez, vous faites travailler quelques muscles de votre corps, dont les cordes vocales. Et pour éviter de les casser, il faut échauffer sa voix durant au moins 10 minutes. Pour ce faire, commencez par chanter vos gammes du plus grave au plus aigu, tout en gardant la bouche fermée pour ne pas forcer. Stimulez toutes les autres parties de votre corps qui seront sollicitées pour le chant. Étirez la cage thoracique, la mâchoire, la langue, les lèvres, claquez des joues, etc.

Ensuite vient la respiration. Et la meilleure façon de respirer pour avoir une jolie voix est de privilégier la respiration abdominale. Suivez la formule suivante : une grande bouffée d’air, suivie de 8 secondes d’expiration, bloquer 4 secondes puis inspirer durant 4 autres secondes et rebloquer 4 secondes. Répétez plusieurs fois.

Notez-le : vous pouvez chanter fort sans crier au microphone ou non ! Mais alors, comment avoir une voix puissante ? Le point que nous venons d’évoquer y joue un grand rôle. En effet, pour chanter fort, il faut chanter en résonance, c’est-à-dire avec une bonne projection et une bonne articulation. Et pour ce faire, vous devez solliciter les abdos et le périnée, et non augmenter une quelconque tension dans la gorge. Et si vous pensez manquer de puissance, vous pouvez essayer de crier d’une voix très puissante après votre échauffement. Pour cela, puisez dans votre ventre en contractant votre diaphragme.

Puis, articulez ! Si vous avez entraîné vos lèvres, vos mâchoires et votre langue, c’est pour les utiliser. Faites des exercices d’articulation en répétant les phrases telles que : « Seize jacinthes séchant dans seize sachets secs », « Je veux et j’exige d’exquises excuses », et tant d’autres. Et pour savoir comment bien canaliser son souffle, bouchez-vous le nez, puis chantez des voyelles surtout le « i » tout en contractant votre périnée. C’est un exercice très pratique pour se déboucher votre voie nasale, surtout après un rhume.

N’oubliez pas de faire des vocalises pour réchauffer votre voix, développer des automatismes techniques et atteindre la bonne puissance. Seulement, ne forcez pas, et votre volume ne doit pas être forcément haut. Et enfin, pour parfaire ces vocalises, il est important d’avoir une bonne position de la langue. Pour cela, réaliser des exercices de relèvement lingual, qui consistent à garder la langue à plat entre les incisives du bas. Pour trouver la position idéale de la langue, chantez « yor, yé, yor, yé, yi », et pour travailler le repositionnement lingual, ce sera « gnor, gné, gni ». L’autre bienfait de ces exercices est d’éviter le recul de langue qui arrive souvent chez les chanteuses sopranos.

Le timbre vocal, c’est quoi ?

Le timbre de la voix, c’est tout simplement l’ensemble des caractéristiques qui distinguent une voix d’une autre, que ce soit d’un humain ou d’un instrument de musique. Il est unique et propre à chacun. C’est en faisant la différence entre les timbres de voix que l’on peut dire que telle voix est grave, rauque, aiguë, douce ou autres. Notez que celui-ci peut changer sous l’influence de plusieurs paramètres comme l’émotion par exemple.

Mais comment avoir une belle voix ? Ne vous empressez pas, il vous faut d’abord connaître votre timbre vocal pour pouvoir le travailler. Pour ce faire, rien de plus simple : soyez le plus naturel possible ! Soyez vous-même, n’essayez pas d’imiter tel(le) ou tel(le) chanteur (se).

Si vous ne savez pas à quelle catégorie de timbre vocal vous appartenez, vous pouvez vous aider d’une application. Cela dit, pour tester votre voix, n’hésitez pas à utiliser un micro de temps à autre. Puis, enregistrez pour que vous ayez un petit aperçu de ce que vous devez encore améliorer. Vous éviterez ainsi les mauvaises surprises. Et si vous avez un enfant à la maison, faites preuve de beaucoup de vigilance, utilisez un cache-prise pour plus de protection.

 

Enrichir sa tessiture vocale

Une fois que vous avez déterminé votre timbre de voix, il vous sera facile de connaître et d’étendre votre tessiture vocale, l’une des manières d’être en bonne voix. Aussi appelée « ambitus » ou « registre », la tessiture est l’étendue des notes, de la plus grave à la plus aiguë qu’un(e) chanteur (se) peut réaliser. Elle est innée et diffère en fonction de l’âge et du sexe.  Elle est naturellement limitée, mais il est possible de l’étendre et d’être à l’aise sur plusieurs chansons. Concrètement, le but est de muscler ses cordes vocales pour pouvoir atteindre de nouvelles limites vocales.

Mais attention à ne pas les abîmer en forçant, allez-y progressivement. Commencez par maîtriser vos graves, en poursuivant par les médiums, et terminez par des tons plus aigus.  Vous pouvez par exemple faire « les sirènes » comme exercice quotidien. Également appelé « glissement d’octave », il consiste à passer de la note la plus basse à la plus haute que vous pouvez atteindre et sur laquelle vous êtes le plus à l’aise. Ensuite, inversez. Faites environ 30 minutes d’exercice par jour et ne sautez aucun entraînement pour ne pas perdre vos progrès.

 

Comment bien chanter ?

Décompressez ! Il est primordial de gérer le stress pour libérer une meilleure voix. Voici un exercice très simple qui vous aidera à détendre tout votre corps. Faites bouger la tête autour de votre nez, en s’en servant comme pivot. Lorsque vous êtes prêt à chanter, commencez par une chanson moins intense, et travaillez avec un accompagnement. Ne prenez pas l’habitude de chanter a capella, vous devez vous appuyer sur une tonalité de référence, à moins bien sûr si vous souhaitez devenir chanteur a capella. Accompagnez-vous d’une guitare acoustique, d’un piano, ou autre. L’idéal serait de savoir les jouer, mais partir sur un enregistrement peut aussi aider correctement.

Pensez ce que vous voulez que votre voix sorte, c’est la clé pour éviter les fausses notes. Vos cordes vocales vont ainsi se conformer à ce que vous avez dans la tête. Évitez de tout le temps avoir recours à la partition, apprenez à mémoriser les paroles et la structure complètes de la chanson. Ayez l’habitude de faire cet exercice et vous chanterez toujours juste. Il est aussi important de libérer sa voix et ne pas avoir peur du ridicule. C’est ainsi que vous prenez conscience de ce qu’il faut améliorer et évitez différents blocages.

Commencez par chanter devant votre miroir, puis petit à petit, augmentez votre public en se produisant devant quelques proches. Vous gagnerez en confiance et en assurance, deux points primordiaux pour plus tard, lorsque vous chanterez devant un grand public. Ayez de l’attitude, mais pas trop, cela pourrait être néfaste. Soyez juste objectivement sûr de vous, soyez bon, soyez vous !

Comment avoir une belle voix : nos conseils

Donnez de la substance à votre timbre vocal en effectuant tous ces exercices et en élargissant votre registre de voix, vous la transformerez ainsi en une bonne voix. Vous constaterez une nette amélioration au fur et à mesure que vous les faites. Cependant, n’épuisez pas votre voix, il est primordial de la faire reposer durant 7 heures minimum pour être toujours au top.

Ayez l’habitude d’enregistrer et de vous écouter, sans se comparer, c’est très important. Comme on dit : la voix est le reflet de la personnalité. Trouvez votre style, n’imitez aucune voix, car la vôtre sera votre marque déposée. Nourrissez-la et laissez-la sortir ! Bref, libérez-vous et faites-vous entendre. Et répétez, pratiquez tous les jours. Vos cordes vocales et vous n’en serez plus que ravis. Vous devez également les combiner avec certaines habitudes alimentaires.

Buvez régulièrement de l’eau, si possible pas froide, mais à température ambiante pour bien hydrater vos cordes vocales et le reste de votre organisme. À la place des boissons alcoolisées, préférez les tisanes chaudes au miel. Évitez les sodas et les produits trop acides pour ne pas les irriter et gâcher tous vos efforts. Et si vous pensez que ces exercices et conseils ne sont pas suffisants pour répondre à la question « Comment avoir une belle voix ? », notre dernier conseil est de vous de rediriger vers un professeur de chant. Il pourra vous accompagner tout au long de votre apprentissage et de vos progressions.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES